Strasbourg: Un gymnase ouvert temporairement pour les occupants de campements

HEBERGEMENT Des dizaines de demandeurs d’asile sont installés dans des campements sur le quai de Malte et dans le parc de la Bergerie…

A.I.

— 

Un gymnase ouvert temporairement pour les demandeurs d'asile (Archives)
Un gymnase ouvert temporairement pour les demandeurs d'asile (Archives) — B. Poussard / 20 Minutes.

Alors que le froid devrait s'intensifier ces prochains jours dans la capitale alsacienne, le maire de Strasbourg Roland Ries a annoncé, samedi soir, l’ouverture d’un gymnase de la ville, « de façon exceptionnelle et temporaire », comme solution d’hébergement d’urgence pour les personnes les plus vulnérables installées dans des campements sur le quai de Malte et dans le parc de la Bergerie.

Ces campements sont « amenés à disparaître », précise le maire dans un communiqué. « En lien avec l’Etat, elle (la ville de Strasbourg) veillera à ce que de tels campements, qui peuvent aussi avoir été créés à l’initiative d’individus qui font monnayer de façon illégale leur pratique, ne soient pas reconstitués. »

Des dizaines de demandeurs d’asile, dont de jeunes enfants, dorment depuis plusieurs semaines dans ces campements près du Barrage Vauban et à Cronenbourg. Fin décembre, les Dernières nouvelles d'Alsace rapportaient que le tribunal administratif de Strasbourg avait enjoint l’Etat de reloger une quinzaine des personnes installées au parc de la Bergerie.