VIDEO. Attentat à Strasbourg: «Reprendre le cours de la vie, c'est résister», hommage en conseil municipal

HOMMAGE Au lendemain d’un grand rassemblement public, le maire de Strasbourg a souhaité rendre un nouvel hommage aux victimes de l'attentat en ouverture du conseil municipal de la ville ce lundi matin…

B.P.

— 

Une minute de silence, après des applaudissements et avant la Marseillaise, lors d'un hommage en ouverture du conseil municipal à Strasbourg, six jours après les fusillades.
Une minute de silence, après des applaudissements et avant la Marseillaise, lors d'un hommage en ouverture du conseil municipal à Strasbourg, six jours après les fusillades. — B. Poussard / 20 Minutes.

Le dernier conseil municipal de l’année à Strasbourg a démarré dans une ambiance forcément particulière ce lundi, six jours après les fusillades dans le centre-ville. Au lendemain d'un grand rassemblement public sur la place Kléber, le maire de la capitale alsacienne a souhaité rendre un nouvel hommage aux victimes en ouvrant la séance par un moment « d’expression ».

Aux côtés de l’ensemble des élus dans l’hémicycle, des représentants des personnels de la collectivité, impactés « directement ou indirectement », étaient présents. Devant eux, l’édile Roland Ries a insisté : « Depuis 1570, le Noël strasbourgeois symbolise la paix et le partage. Ce sont ces valeurs que l’on a voulu souiller ». Avant de lister les « lieux à jamais marqués » par l’attaque.

« Nommer les victimes, évoquer la diversité de leurs origines… »

Le maire de Strasbourg a tenu à citer les victimes de cet attentat. « Nommer les victimes, évoquer la diversité de leurs origines, établir ce temps d’hommage, c’est établir la liberté qu’on a voulu dérober », a-t-il déclaré ensuite.

Applaudissements, minute de silence et Marseillaise ont conclu cet hommage. Parce que « reprendre le cours normal de la vie, c’est résister », pour Roland Ries.