Attentat à Strasbourg: Au marché de Noël de Colmar, «on est avec les Strasbourgeois par la pensée»

REPORTAGE D’apparence, à Colmar, rien ne semble avoir perturbé la féerie des fêtes de fin d’année…

Alexia Ighirri

— 

Attentat à Strasbourg: Au marché de Noël de Colmar, «on est avec les Strasbourgeois par la pensée»
Attentat à Strasbourg: Au marché de Noël de Colmar, «on est avec les Strasbourgeois par la pensée» — A. Ighirri / 20 Minutes
  • Alors que Strasbourg essaye jour après jour de reprendre le dessus après l’attentat tuant cinq personnes mardi soir, le marché de Noël de Colmar semble suivre son cours.
  • Sous le soleil dimanche après-midi, il y avait du monde dans les petites ruelles du centre-ville, aux abords des chalets ou dans les commerces.
  • Une Colmarienne l’assure néanmoins : « On est bien sûr solidaires des Strasbourgeois. On est avec eux par la pensée ».

Après Strasbourg, Colmar est l'autre grand marché de Noël alsacien, fréquenté par les touristes du monde entier. Et par les Alsaciens, bien évidemment. Au total, le marché de Noël haut-rhinois attire plus d’un million de visiteurs chaque année. Mais alors que Strasbourg essaye jour après jour de reprendre le dessus après l'attentat tuant cinq personnes mardi soir, le marché de Noël de Colmar semblait suivre son cours.

Sous le soleil dimanche après-midi, il y avait du monde dans les petites ruelles du centre-ville, aux abords des chalets ou dans les commerces. Les familles étaient aussi présentes en nombre place Rapp, où les plus jeunes se partageaient entre patinoire et manèges. Le brouhaha, les cris d’enfants et les effluves de vin chaud s’entremêlent, laissant penser qu’à environ 70 kilomètres de Strasbourg, rien n’a perturbé la féerie des fêtes de fin d’année.

« La naïveté de croire qu’on peut être épargnés ici »

La Colmarienne Rachel, sortie avec sa famille et ses amis dimanche au marché de Noël, l’assure néanmoins : « On est bien sûr solidaires des Strasbourgeois. On est avec eux par la pensée. Mais je crois que de voir du monde sur ce marché, comme sur celui de Strasbourg, ça reste une des meilleures réponses à ceux qui tentent de nous diviser ».

Albert, venu avec sa femme de région parisienne, remplit alors parfaitement son rôle : « J’étais à Strasbourg hier ! On a voulu visiter la région, on s’en tient à notre programme, il n’y a aucun souci », sourit-il. Aucun, ou moins, de soucis, voilà un rapide résumé de la pensée de Michel, de Colmar lui aussi : « J’ai la naïveté, peut-être, de croire que ça ne nous arrivera pas dans une plus petite ville, moins exposée que Strasbourg ».

Un dispositif de sécurité moins important

Le dispositif de sécurité est moindre à Colmar que dans la capitale alsacienne -où il a encore été renforcé depuis l'attentat. L’accès au centre-ville a été piétonnisé, avec des blocs de béton, des poteaux et des voitures en travers utilisés pour bloquer les accès.

S’il n’y a pas le même système de barrages filtrants qu'à Strasbourg, la préfecture du Haut-Rhin a toutefois communiqué, après les événements tragiques de Strasbourg, sur un renforcement des patrouilles des forces de l’ordre sur place.