Fusillade à Strasbourg: Trois morts et 11 blessés, le suspect toujours en fuite... Le niveau d'alerte relevé à «urgence attentat»...

LIVE Suivez la situation en direct...

P.B.

— 

Des policiers et des militaires patrouillent à Strasbourg après une fusillade qui a fait au moins 2 morts et 13 blessés le 11 décembre 2018.
Des policiers et des militaires patrouillent à Strasbourg après une fusillade qui a fait au moins 2 morts et 13 blessés le 11 décembre 2018. — Abdesslam MIRDASS / AFP

L'ESSENTIEL

  • Une fusillade en plein centre-ville de Strasbourg, mardi soir, a fait au moins 3 morts et 11 blessés, dont 5 sont dans un état grave.
  • Le suspect, fiché S, a échangé des tirs avec les soldats de l'opération sentinelle mais a réussi à prendre la fuite.
  • Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « assassinat, tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste»

 

A LIRE AUSSI

 

Ce live nocturne est désormais terminé, merci de l'avoir suivi. Nous vous donnons rendez-vous dès maintenant par ici pour suivre la situation au lendemain de la fusillade.

7h10: Le marché de Noël de Strasbourg a déjà été la cible d'une attaque terroriste

Le « groupe de Francfort », lié à Al-Qaida, comptait faire exploser, le 31 décembre 2000, une cocotte-minute bourrée d’explosifs. Les policiers allemands renseignés par les Français avaient saisi des armes et des documents lors d’une perquisition. Lire notre article par ici.

Le point sur la situation à 6h30

L'homme de 29 ans qui a ouvert le feu mardi soir au Marché de Noël de Strasbourg, faisant 3 morts et 11 blessés, dont 6 graves, est toujours en fuite. Quelque 350 personnes, dont 100 membres de la police judiciaire, des militaires et deux hélicoptères, sont aux trousses du suspect, qui faisait l'objet d'une «fiche S».

Le gouvernement a élevé le niveau du plan Vigipirate à «urgence attentat». Des cellules psychologiques ont par ailleurs été mises en place «pour accueillir celles et ceux qui ont besoin de partager», a détaillé Christophe Castaner. Pour sa part, le maire de Strasbourg a indiqué qu'il n'y «aurait pas de cours [mercredi] dans les écoles maternelles et élémentaires dans lesquelles un accueil sera toutefois proposé aux enfants dont les parents ne peuvent assurer la garde».

 

5h06: Plan Vigipirate au niveau «urgence attentat», renforcement du dispositif Sentinelle... Les annonces de Christophe Castaner

 

4h25: Les politiques réagissent, Wauquiez et Le Pen demandent un changement «radical»

Entre condoléances et appels à l’union, voire critiques contre la lutte antiterroriste pour Laurent Wauquiez et l’extrême droite, voici les principales déclarations.

4h10: Le niveau «urgence attentat», le plus élevé du plan Vigipirate

Tous les détails sur la mesure à lire ici.

3h45: Ce que l'on sait sur le suspect, Cherif C., un Strasbourgeois de 29 ans fiché S

Selon nos informations, le suspect, qui était toujours en fuite, est un Strasbourgeois de 29 ans, Cherif C. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « assassinat, tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle ».

La préfecture a indiqué qu’il était fiché S, l’abréviation pour « Sûreté de l’Etat », par les services antiterroristes. Christophe Castaner a précisé qu’il était connu « très défavorablement » pour des faits de droit commun pour lesquels il a été condamné en France et en Allemagne. A lire ici.

3h00: Le confinement levé mais la ville quadrillée

Christophe Castaner a indiqué que le confinement des zones du centre-ville avait été levée, mais «la ville fait et fera l'objet d'un quadrillage renforcé» ce mercredi.

 

2h50: Le niveau « Urgence attentat », c’est quoi ?

« Le niveau urgence attentat peut être mis en place à la suite immédiate d’un attentat ou si un groupe terroriste identifié et non localisé entre en action. Ce niveau est mis en place pour une durée limitée : le temps de la gestion de crise. Il permet notamment d’assurer la mobilisation exceptionnelle de moyens, mais aussi de diffuser des informations susceptibles de protéger les citoyens dans une situation de crise. »

  • Selon Castaner, il va permettre « la mise en place de contrôles renforcés aux frontières et sur l’ensemble des marchés de Noël pour éviter le risque de mimétisme »

     

2h25 : 3 morts et 12 blessés, dont 6 en urgence absolue, niveau de sécurité renforcé à « urgence attentat », le suspect toujours en fuite

Le ministre de l’Intérieur vient de faire le point :

- le bilan est pour l’instant de 3 morts et 12 blessés dont 6 en urgence absolue (et pas de 4 morts comme annoncé par le maire).

- le niveau d’alerte vigipirate passe à «urgence attentat», ce qui permet un contrôle renforcé aux frontières et sur les marchés de Noël pour «éviter un mimétisme».

- le suspect, fiché S, était connu pour des faits de droit commun en France et en Allemagne, et il est toujours en fuite.

- la chasse à l’homme mobilise plus de 350 personnes.

- le suspect a «semé la terreur» sur 3 points de la ville à partir de 19h50.

- il a été confronté à 2 fois avec échanges de tirs aux militaires de la force sentinelle, à 20h20 et 21h00. Il a été blessé mais a réussi à prendre la fuite.

- le confinement des zones au centre-ville a été levé.

- les écoles seront ouvertes mais il est demandé aux parents qui le peuvent de garder leurs enfants à la maison.

 

2h10: Macron adresse la «solidarité de la nation» avec les Strasbourgois

 

2h05: Les cours suspendus dans les écoles maternelles et primaires, qui seront quand même ouvertes

«En accord avec la mairie, suspension des cours mercredi matin dans les écoles maternelles et élémentaires de la ville de Strasbourg. Il est recommandé aux parents de garder leurs enfants chez eux. Les écoles assureront leur fonction d'accueil pour les enfants qui se présenteront.»

 

1h55: Christophe Castaner ne devrait plus tard

Le pupitre est prêt. Le ministre de l'Intérieure doit s'exprimer depuis la préfecture de Strasbourg avec Rémy Heitz, procureur de la République de Paris.

1h40: Macron et Philippe quittent la réunion de crise place Beauvau

Le Président de la République a effectué «un point de situation», en présence du Premier ministre Edouard Philippe, du secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nunez, d'Agnès Buzyn (Santé) et de Florence Parly (Défense) et une trentaine d'autres représentants du gouvernement et des différents services de sécurité. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a été en liaison avec la cellule de crise depuis Strasbourg, où il s'est rendu. Ce dernier doit s'exprimer dans les prochaines minutes.

1h35: La Marseillaise des spectateurs de Strasbourg-Ljubljana

 

1h25: La salle du Rhénus, où les supporteurs étaient confinés, a pu être évacuée

Les spectateurs confinés lors du match Strasbourg-Ljubljana ont pu être évacués.

 

1h20: Le lycée Kléber et le gymnase Louvois ouverts cette nuit

La Ville de Strasbourg et la Région Grand Est ont décidé d'ouvrir le lycée Kléber et le gymnase Louvois afin de permettre aux personnes ne pouvant pas rejoindre leur domicile de se mettre à l'abri.

1h00: Le bilan s'alourdit à 4 morts et une dizaine de blessés

Le maire de Strasbourg vient de le confirmer à l'AFP. L'attaque du Marché de Strasbourg par un homme armé a fait «quatre morts et une dizaine de blessés dont trois ou quatre dont le pronostic vital peut être engagé», a indiqué le maire de la ville Roland Ries à l'AFP.

 

0h55: Les instructions pour circuler à Strasbourg

Il faut quitter le centre-ville par le nord, alors que le quartier de Neudorf est bouclé au sud.

 

0h45: Le marché de Noël fermé mercredi

«Suite à la fusillade survenue hier soir, l'ensemble des sites de Strasbourg, Capitale de Noël sera fermé demain mercredi 13 décembre. Les animations sont annulées. Tous les équipements culturels de la ville seront également fermées. Les drapeaux seront mis en berne et un registre de condoléances sera ouvert pour les Strasbourgeois», annonce la ville.

0h30: Une image avec l'alerte de la préfecture à 11h47 est authentique, mais vue depuis le fuseau horaire de Californie

Cette image circule et certains croient au complot, avec une alerte qui aurait été donnée mardi matin. Mais il s'agit simplement d'un tweet vu depuis un compte en Californie, avec 9 heures de décalage. Le tweet a bien été publié à 20h47 par la préfecture.

 

0h25: «Le gars armé est tombé sur les militaires», témoigne un habitant

Des témoignages à lire ici.

 

0h15: Macron se rend à la cellule de crise de Beauvau

Le président se trouve actuellement à la cellule de crise activée au ministère de l'Intérieur.

 

0h05: Castaner est arrivé à Strasbourg

Le ministre de l'Intérieur participe à une réunion avec le préfet.

 

23h45: Philippe active la cellule de crise de Beauvau

Le Premier ministre Edouard Philippe a activé la cellule interministérielle de crise du ministère de l'Intérieur. Le chef du gouvernement «a décidé du déclenchement de la cellule interministérielle de crise afin de réunir les ministères et les services concernés pour le suivi et la gestion de la fusillade de Strasbourg», a indiqué Matignon à l'AFP.

23h30: «Combien d’attentats commis par des fichés S devons-nous encore subir avant d’adapter notre droit à la lutte contre le terrorisme ?», demande Wauquiez

Le président des Républicains (LR) Laurent Wauquiez s'est interrogé mardi soir, un peu moins de trois heures après le drame de Strasboug, qui est encore en cours:

«Combien d'attentats commis par des fichés S devons-nous encore subir avant d'adapter notre droit à la lutte contre le terrorisme ? Qu’attendons-nous pour enfin livrer bataille pour éradiquer l'intégrisme qui nous a déclaré la guerre ? »

 

L'assaillant, identifié comme fiché S (pour «sûreté de l'État»), est toujours en fuite.

23h20: 2 morts et 13 blessés, dont 7 en urgence absolue

Selon un dernier bilan communiqué à l'AFP, il y a 2 morts et 13 blessés, dont 7 en urgence absolue. La préfecture parle de 2 morts, 12 blessés dont 6 graves.

23h05: Le suspect aurait dû être interpellé mardi matin pour tentative d'homicide

Le suspect, fiché S, est un Strasbourgeois de 29 ans, C., indique à 20 Minutes une source proche du dossier. Il devait être interpellé mardi matin par les gendarmes dans le cadre d'une enquête pour tentative d'homicide. Son domicile a été perquisitionné mais il n'était pas chez lui.

22h50: Le tireur devait être interpellé mardi matin par les gendarmes

Le suspect, fiché S, connu pour «des faits de droit commun», devrait être interpellé mardi matin par les gendarmes, indique une source proche du dossier à l'AFP.

22h40: L'Assemblée nationale exprime sa solidarité avec les victimes

«Je voudrais avec les collègues adresser la solidarité de l'Assemblée nationale aux habitants de la ville de Strasbourg qui sont victimes ce soir d'une attaque qui a fait plusieurs morts et plusieurs blessés», a déclaré le député du Haut-Rhin Olivier Becht (UDI), originaire de Strasbourg.

22h35: Opération infructueuse dans le quartier de Neudorf (DNA)

Selon nos confrères des DNA, le RAID a donné l'assaut dans une résidence du quartier de Neudorf mais l'opération a finalement été «infructueuse».

22h20: Le suspect recherché est fiché S

L’auteur des faits est fiché S, indique la préfecture. Il serait retranché dans le quartier de Neudorf, selon des sources policières. Des tirs ont été échangés.

22h20: Nouveau bilan provisoire de 2 morts et 11 blessés dont 7 graves

Bilan fourni par la préfecture.

 

22h15: Planc blanc déclenché, numéro d'urgence 0 811 000 667

Le plan blanc d'urgence pour les services de secours a été déclenché, annonce le CHU de Strasbourg à nos confrères de franceinfo. La préfecture indique qu'une cellule d’information du public a été ouverte. Son numéro : 0 811 000 667.

 

22h10: «Echange de coups de feu dans le quartier où serait retranché l'assaillant»

La situation est en cours, plus d'infos à venir dans quelques minutes. Une source policière indique à notre journaliste sur place que ça serait dans le quartier de Neudorf au sud de la ville.

 

22h05: Strasbourg : l'assaillant blessé par des militaires de Sentinelle avant de prendre la fuite

Une information de l'AFP de source policière.

22h00: Strasbourg: la section antiterroriste du parquet de Paris se saisit de l'enquête

21h55: Au moins 2 morts et 11 blessés (préfecture), la piste terroriste évoquée

La section antiterroriste du parquet de Paris est en train d'évaluer «la situation» à la suite de la fusillade à Strasbourg qui a fait deux morts et onze blessés, a-t-il annoncé mardi soir. Si la piste terroriste est évoquée à ce stade, cette section spécialisée, compétente en matière d'affaires de terrorisme ne s'est pas saisie des faits commis dans le secteur du marché de Noël dont les motivations restent floues. «La section antiterroriste du parquet de Paris, en relation avec le parquet de Strasbourg, est en train d'évaluer la situation», a commenté le parquet sans plus de précision.

21h55: Facebook déploie son Safety Check

C'est ici.

21h50: Une vidéo du centre-ville filmée par un journaliste espagnol

Mario Saavedra, de CMM News, indique à 20 Minutes qu'il revenait du Parlement quand il «vu des gens courir et entendu la police crier» et il a filmé ces images:

 

21h45: 1 mort et 11 blessés, dont 7 en «urgence absolue» (ville)

C'est le dernier bilan obtenu par 20 Minutes auprès de la ville de Strasbourg: 1 décès, 11 blessés dont 7 en urgence absolue et 4 blessés légers.

21h40: 1 mort et 10 blessés, selon le bilan provisoire (préfecture)

Voici le communiqué de la préfecture:

«Vers 20h, un individu a ouvert le feu dans le centre-ville de Strasbourg, rue des Orfèvres. Les tirs ont blessé plusieurs personnes. Le bilan provisoire fait état de 11 victimes, dont 1 personne décédée et 10 blessés  évacués vers le centre hospitalier de Strasbourg. L'auteur des faits est identifié et activement recherché. Les personnes résidant dans le quartier de Neudorf et du parc de l’étoile sont invitées à rester confinées.»

Une cellule d'information du public (CIP) est ouverte : 0 811 000 667.

 

21h35: Macron envoie Castaner à Strasbourg

Christophe Castaner suivait la situation depuis le centre de veille du ministère de l'Intérieur.

 

21h30: Les gendarmes bouclent la sortie d'autoroute Etoile

Le périmètre de sécurité est élargi car le tireur est en fuite.

 

21h30: Deux blessés dans un bar

Un à l'extérieur, et un à l'intérieur, selon notre journaliste sur place.

 

21h25: Le Parlement européen fermé

Ses membres sont à l'abri.

 

21h25: «Mes pensées vont aux victimes», tweete le maire Roland Ries

 

21h20: La situation «toujours en cours»

Le ministère de l'Intérieur appelle à ne pas diffuser de fausses informations.

 

21h15: La préfecture appelle les habitants à rester confinés

Dans les quartiers de Neudorf et du parc de l'Etoile.

 

Un «grave événement de sécurité publique» est en cours à Strasbourg. Une fusillade sur le marché de Noël, en plein centre-ville, a fait un mort et six blessés, mardi soir, selon une source à la préfecture, et le tireur est en fuite.

Selon notre journaliste sur place, des coups de feu ont été entendus peu avant 20 heures dans une petite rue du centre-ville.