La promesse d'un «millésime d’anthologie» pour les vins d'Alsace

VITICULTURE Le Conseil interprofessionnel des vins d’Alsace (Civa) fait le point...

A.I.

— 

Alsace: vendanges (Archives)
Alsace: vendanges (Archives) — G . VARELA \ 20 MINUTES

L’heure du bilan alors que les vendanges touchent à leur fin. Il émane du Conseil interprofessionnel des vins d’Alsace (Civa) qui évoquent des résultats prometteurs pour cette cuvée 2018. Le Civa l’assure : « A n’en pas douter, ce millésime 2018 restera dans les annales, tant au niveau des conditions climatiques peu communes qui ont rythmé l’année, que du déroulement et de la qualité de la récolte. »

Pour vous mettre l’eau (ou le vin) à la bouche, le Civa note que « les Crémants sont magnifiques malgré la souplesse des vins », « les Muscat, Pinot Blanc et Sylvaner sont nets, fruités et gourmands », « les Gewurztraminer sont très aromatiques avec des notes épicées, typiques d’un millésime chaud » et que « pour le Riesling, il a fallu être patient et adapter les dates de récolte en fonction des terroirs. Mais les journées chaudes et les nuits fraîches constatées en octobre furent idéales pour parfaire la maturité de ce cépage tardif. Fruité et fraîcheur sont bien au rendez-vous. »

Les « grandes réussites du millésime » sont…

La star du millésime 2018 ? « Les Pinot Gris et Noir sont les grandes réussites. Si les premiers sont structurés et puissants, les seconds sont généreux avec de superbes intensités colorantes, et donc plus que prometteurs. »

Quid des vendanges tardives ? « L’été indien qui s’est installé en Alsace en octobre et la superbe qualité des raisins ont permis la production d’un volume intéressant de Vendanges Tardives et Sélections de Grains Nobles complétant ainsi la gamme des vins d’Alsace pour ce millésime d’anthologie. », conclut le conseil interprofessionnel.