VIDEO. Marché de Noël: La ville veut draguer les Strasbourgeois

NOEL Victime de son succès et face aux « remontées critiques » chaque année un peu plus nombreuses des Strasbourgeois, la ville compte bien séduire les « locaux » du marché de Noël…

Gilles Varela
— 
Strasbourg le 09 decembre 2014. Illustrations marche de Noel 2015 dans Strasbourg.
Strasbourg le 09 decembre 2014. Illustrations marche de Noel 2015 dans Strasbourg. — Gilles Varela
  • Le marché de Noël de Strasbourg se tiendra à partir du 23 novembre au 24 décembre et jusqu’au 30 décembre pour les chalets au pied de la cathédrale.
  • Avec plus de deux millions de visiteurs, des contraintes de sécurités, le marché est victime de son succès.
  • Face aux remontées critiques de Strasbourgeois, la ville propose des nouveautés afin que les habitants de l’Eurométropole se réapproprient ce marché de Noël qui leur échappe un peu plus chaque année.

« Chacun doit pouvoir s’y retrouver », a souligné le premier adjoint au maire Alain Fontanel, lors de la présentation lundi à la presse du programme de cette 449e édition du marché de Noël de Strasbourg. Face aux critiques de Strasbourgeois chaque année un peu plus nombreuses, face « à un sentiment que cela leur échappe, de n’être ni le maître ni les visiteurs de leur propre marché », a illustré Roland Ries, la ville espère que ses administrés renouent avec la magie de Noël, dans les rues du centre-ville… Un difficile équilibre à obtenir entre contraintes sécuritaires obligatoires et des désirs d’authenticités. Alors quelles sont les nouveautés qui attendent les Strasbourgeois mais aussi les deux millions de visiteurs attendus cette année ?



Quatre ambiances pour un marché plus lisible

Pour une plus grande lisibilité, « quatre univers » vont régner sur le marché de Noël 2018. Le traditionnel « Cœur de Noël » au centre de la ville, avec son grand sapin, son village du partage, mais aussi l’artisanat d’excellence qui sera à l’honneur à l’Aubette. Mais surtout une patinoire, comprenant un espace enfant, longue de 50 mètres sur une douzaine de mètres de largeur, une grande nouveauté. Sans oublier un « Noël magique », sur le site historique du marché, au pied de la cathédrale et de la Petite France. Un « Noël autrement », avec son marché off pour « consommer différent », mais aussi un « Noël secret », pour plaire aux familles, aux amis qui veulent prendre le temps de se poser. Au-delà des appellations, il s’agit aussi de fluidifier les flux de visiteurs, les orienter vers différents centres d’intérêt et au-delà de faciliter la vie des Strasbourgeois… Des résidants qui vont aussi pouvoir profiter non pas d’un, mais de trois sapins cette année. Le grand sapin traditionnel de la place Kléber, mais aussi d’un sapin numérique et interactif au marché off place Grimmeissen, composé de bois et de tubes néons LED, où il sera possible de choisir les couleurs des lumières. Enfin d’un sapin un sapin participatif, place du marché Gayot où les visiteurs sont invités à participer à sa décoration.

Des lieux pour se retrouver en famille ou le soir entre amis

Les Strasbourgeois qui ne savent pas trop où aller pour changer un peu, la place Saint-Etienne, la place Mathias-Mérian mais aussi du marché Gayot leur sont tout spécialement consacrées. Des animations pour les enfants, pas seulement les jours fériés mais aussi après l’école, seront organisées tous les jours jusqu’à 18h30. Autre nouveauté, pour ceux qui veulent déguster le traditionnel vin blanc chaud d’Alsace entre amis, en famille ou pourquoi entre collègues, direction place Saint-Etienne avec ses animations musicales. Sur l’ensemble des trois places, des animations (un Noël secret), des ateliers, des projets artistiques vous tendent les bras. Place Mérian, une salle de spectacles éphémère sera organisée. Plus traditionnel, mais nouveau dans sa présentation, un parcours des crèches est mis en place. Crèches vivantes, en bois, il sera possible de relier la cour du palais Rohan à la cour du palais épiscopal, ouvert pour la première fois au public. Enfin, des chorales, venues de toute l’Eurométropole, chanteront chaque samedi et dimanche de 15h à 17h aux quatre coins de Strasbourg.

Des innovations techniques

Autre nouveauté, une promenade aux lumières. Le quai des bateliers nouvellement réaménagé va bénéficier d’un habillage lumineux, avec pour thème l’étoile. Près de 200 étoiles lumineuses en trois dimensions, aux tons chauds vont longer les quais. Certaines iront même se perdre dans les arbres de la place du Vieux marché aux poissons et du Corbeau, avec un écho, pourquoi pas, sur la flèche de la cathédrale. Autre grande nouveauté, un éclairage dédié de la flèche est à l’étude… Il pourrait être scintillant mais en tout cas « respectueux de la dimension spirituelle du lieu, une décision en lien avec l’archevêque et la Drac », assure le maire Roland Ries.

Pour toutes ces nouveautés et pour pouvoir revisiter « son marché de Noël », il faudra patienter jusqu’au 23 novembre, date d’inauguration.