Alsace: Avec l'été 2018 au zénith, l'année sera sur le podium des plus chaudes

METEO Alors que l'été a définitivement touché à sa fin, c'est l'heure de tirer un premier bilan climatique sur l'année 2018. Avec des chaleurs exceptionnelles ? «Probablement de moins en moins dans le futur»...

Bruno Poussard

— 

L'été 2018 en Alsace a été un des plus chauds. Illustration
L'été 2018 en Alsace a été un des plus chauds. Illustration — G. VARELA / 20 MINUTES
  • Après la chaleur persistante des derniers mois en Alsace, c’est l’heure du bilan climatique de l’été, marquée par une nouvelle canicule cette année.
  • En balance avec 2015 derrière 2003 sur le podium des années les plus chaudes, 2018 a-t-elle connu un été exceptionnelle ? Réponse avec Météo France.

Les écharpes viennent de remplacer les tee-shirts. De bonne heure, les cyclistes strasbourgeois ont même dû sortir les gants. Oui, l’été est fini. Après la chaleur des derniers mois, c’est l’heure du bilan climatique de la belle saison. Il faudra certes attendre un peu pour le classement définitif, mais 2018 s’annonce déjà comme une des trois années les plus chaudes en Alsace (en balance avec 2015, derrière 2003) depuis le début des mesures en 1923. A cause d’un été exceptionnel ? Réponse en quatre points.

1. Pas de record absolu

A chaque été son pic. Le 4 août cette année, Météo France a mesuré 36,4° à l’aéroport d’Entzheim à Strasbourg – et 38,5° à Brumath. Soit deux degrés de moins que le record du 13 août 2003 au même endroit (38,7°) – et 40,9° à Colmar. Mais les normales maximales de saison (calculées sur la moyenne de 1981 à 2010) sont, elles, de 25,7° en juillet et 25,4° en août. Avec juin 2018 au cinquième rang des mois de juin les plus chauds, juillet quatrième de son classement et enfin août à la troisième du sien, la chaleur a toutefois persisté sur l’Alsace cet été.

2. Gros cumul de chaleur

Pour aller plus loin, Météo France calcule le nombre de jours dits de chaleur (au-dessus de 25 °). Avec 14 en mai, 70 de début juin à fin août et 15 en septembre, il y a en a déjà eu 99 en 2018 en Alsace. Contre plus de 100 en 2003. En outre, cette année monte sur le podium des fortes chaleurs (au-dessus de 30 °) avec 37 jours au total. Derrière 1947 (42) et 2003 (38). Les 30 degrés ont pour la dernière fois été dépassés le 20 septembre.

3. Fort ensoleillement

Certes, l’été 2018 est encore derrière 2013 sur le plan de l’ensoleillement. Mais avec plus de 51.500 heures de soleil depuis janvier, les moyennes ont été surclassées de juin à août. Et si les pluies sont au-dessus des normales de l’année, l’été a donné nettement moins d’eau, avec 154 millimètres – et 205 pour la moyenne. « Le printemps a été pluvieux, l’été plus sec, avec un assèchement des sols, analyse Sophie Roy, climatologue de Météo France. C’est cohérent vis-à-vis des projections sur l’évolution climatique. »

4. Encore une canicule

Après 2015 déjà en surchauffe, l’Alsace a vécu cette année une nouvelle canicule (du 24 juillet au 9 août). « C’est un des étés les plus chauds, termine la climatologue Sophie Roy. Il est exceptionnel au regard du passé, mais probablement de moins en moins dans le futur, même si on n’est pas sûr du lien au réchauffement (à cause de la variabilité d’un an sur l’autre). Mais dans quelques années, il ne se démarquera peut-être pas d’autres. »