Strasbourg: Une flotte de trottinettes en libre-service va être installée à Strasbourg

TRANSPORTS Les dernières bornes sont installées, un réseau de trottinettes en libre-service va être lancé dans la capitale alsacienne...

Alexia Ighirri

— 

Strasbourg: Une flotte de trottinettes en libre-service va être installée à Strasbourg (Illustration)
Strasbourg: Une flotte de trottinettes en libre-service va être installée à Strasbourg (Illustration) — Knot
  • Les trottinettes en libre-service arrivent à Strasbourg. Celles du système en autopartage de la société strasbourgeoise Knot.
  • ​Mardi sera inaugurée l’une des huit stations désormais installées dans le centre de la capitale alsacienne. Le service de trottinettes en autopartage sera opérationnel en octobre.
  • Pour renforcer la flotte strasbourgeoise, des trottinettes électriques seront proposées à la fin de l’année ou début 2019.

Il y a les voitures, les deux-roues, les nombreux cyclistes et les piétons. A cette photographie des flux dans Strasbourg, il faudra bientôt ajouter les trottinettes. Celles notamment du système en libre-service Knot.

Mardi sera inaugurée l’une des huit stations désormais installées, à proximité ou dans le hall de parkings Parcus, principalement dans le centre de la capitale alsacienne. Le service de trottinettes en autopartage sera opérationnel en octobre.

Des trott’électriques d’ici au début de l’année 2019

Une flotte d’une quarantaine de trottinettes de couleur bleu nuit-bleu pigeon sera déployée, dans un premier temps, sur le réseau strasbourgeois. « C’est sûr qu’il faudra en mettre plus, confie Arthur Keller, cofondateur de Knot. C’est difficile de mailler un réseau avec des stations, mais on a fait ce choix pour éviter de devoir ramasser chaque soir les trottinettes qui traînent sur les trottoirs. » Et pour renforcer la flotte strasbourgeoise, des trottinettes électriques seront proposées à la fin de l’année ou début 2019.


Et en pratique, Knot, comment ça marche ? « Avec un smartphone et de la 3G », répond Augustin, rencontré mercredi en pleine installation de la station en face du cinéma sur la presqu’île Malraux. Et un peu de jambes pour pouvoir avancer sur sa trottinette quand même.

La station sur la presqu'île Malraux a été installée mercredi.
La station sur la presqu'île Malraux a été installée mercredi. - A. Ighirri / 20 Minutes

Mais avant ça, il faut effectivement se créer un compte sur l’application Knot, sur laquelle tout se passe. Reste ensuite à choisir son forfait (à la minute ou à l’heure) puis de s’approcher d’une station pour déverrouiller une trottinette. On déplie l’engin de huit kilos et puis, bah roulez jeunesse ! Et lorsqu’on n’en a plus besoin on replie le tout et on le range dans la station la plus proche. Veillez à bien enclencher la trottinette dans son socle, sinon votre crédit risque de rapidement s’évaporer à votre insu.

Expérimenté à Paris d’abord, avant un retour en Alsace

Sur son Vélhop, Laura ne sait pas trop quoi penser de ce nouveau mode de déplacement : « Personnellement, je ne suis pas sûre de m’y mettre. Mais bon, à voir… Ça marche bien ici pour les vélos, alors pourquoi pas », répond finalement l’étudiante.

Si Knot est une jeune société strasbourgeoise, elle a d’abord installé ses trottinettes en région parisienne début 2017. « Saint-Denis et Montrouge ont été les premiers, les plus réceptifs pour tenter l’aventure quand on cherchait des clients et un terrain expérimental. Un an après, on arrive avec une version industrialisée, améliorée et fiabilisée. Strasbourg bénéficie déjà de ces avancées », explique Arthur Keller. Son retour en Alsace se fera, néanmoins, d’abord par une installation dans la gare de Colmar : seize véhicules y sont en autopartage depuis fin juin, pour près de 600 utilisateurs inscrits fin août.