Strasbourg: Une semaine après la rentrée, le nouveau système de réservation de la cantine en cours de digestion

ECOLE Les parents d'élèves de Strasbourg doivent, depuis cette rentrée, réserver les repas à la cantine scolaire sur Internet...

Alexia Ighirri

— 

Strasbourg: Le point sur le nouveau système de réservation de la cantine une semaine après la rentrée (Archives)
Strasbourg: Le point sur le nouveau système de réservation de la cantine une semaine après la rentrée (Archives) — G. VARELA / 20 MINUTES
  • Innovation de la rentrée scolaire à Strasbourg: un nouveau système de réservation des repas dans les cantines, uniquement sur Internet.
  • Dix jours après, les parents se sont-ils adaptés? Lor de la première semaine de cours, un peu moins de 400 bambins n'avaient pas de repas réservés sur les 7.400 inscrits à la cantine.

Voilà dix jours que les enfants ont retrouvé le chemin de l’école. Avec, en cette rentrée 2018, quelques nouveautés :  l'interdiction des téléphones portables, de nouveaux enseignements ou encore des tests d'évaluation. Et à Strasbourg, une innovation qui touche les bambins mais aussi leurs parents : un nouveau système de réservation des repas dans les cantines, uniquement sur Internet. Exit les tickets de cantine ou abonnements.

Une petite révolution numérique à laquelle les parents, qui cherchaient encore des tickets à l’unité, vont devoir s’habituer s’ils veulent que leur enfant mange au restaurant scolaire.

Les parents doivent anticiper

Jean-Jacques s'est connecté à la plateforme web quelques jours avant la date butoir pour réserver des déjeuners à ses enfants. « J’ai entendu à l’école qu’il y avait eu des soucis d’anticipation chez quelques parents », sourit le trentenaire. Après coup, il reconnaît « une prise en main facile ».

Petit bémol : « Lorsqu’on veut réserver les mêmes repas aux mêmes jours pour les enfants, il faut le faire en plusieurs manipulations. Du coup, on vérifie et revérifie pour voir si on ne se plante pas, on navigue de page en page… C’est un peu long mais pas méchant », détaille celui qui attend maintenant une version mobile du site de réservation.

« Au moins cinq ans qu’on réclame ce système »

« On a des retours très classiques, à la fois de personnes qui attendaient cela depuis des années et, de l’autre côté, ceux qui n’arrivent pas à se connecter ou à obtenir exactement ce qu’ils veulent. C’est toujours la même chose quand un nouveau système est mis en place », relaie Thierry Loth, président de l’Association des parents d’élèves de l’enseignement public en Alsace.

L’Apepa, qui réclamait « depuis au moins cinq ans la mise en place de ce système », dixit Thierry Loth, pour que « les gains obtenus avec le numérique puissent améliorer la qualité de service aux familles. On est dans le temps du lancement, cela ne peut jamais être parfait. Mais je connais moi-même des gens qui travaillent à l’intérieur de ce système et les moyens ont été mis en place pour que ce soit une réussite. »

Quelque 400 enfants sans réservation à la rentrée

Alors, concrètement, le bilan de cette rentrée ? « La première semaine, 7.400 enfants ont mangé à la cantine, un peu moins de 400 d’entre eux n’avaient pas de réservation, chiffre Françoise Buffet, adjointe au maire de Strasbourg en charge de l’action éducative et de la vie scolaire. On les a tous accueillis, évidemment, parce qu’on prévoit des repas en plus ». Et parce que les parents ayant oublié de réserver le repas en ligne, disposent de dix jokers sur l’année scolaire.

Outre « l’adhésion d’une grande majorité malgré une période d’adaptation des agents et des parents », l’élue note une « vraie montée en puissance : pour la deuxième semaine d’école, il y a déjà 2.000 enfants supplémentaires inscrits à la cantine. Au final, cela correspond aux chiffres habituels de fonctionnement de la restauration scolaire ».