VIDEO. Strasbourg: Avec les bateaux de location sans permis, «oui, il y a des risques mais comme pour le vélo ou la voiture»

FAITS DIVERS Dimanche a eu lieu le premier incident d'un bateau électrique sans permis mis à la location à Strasbourg...

Alexia Ighirri

— 

Premier incident d'un bateau électrique sans permis avec 9 personnes à bord en plein cœur de Strasbourg (Archives)
Premier incident d'un bateau électrique sans permis avec 9 personnes à bord en plein cœur de Strasbourg (Archives) — G. Varela / 20 Minutes
  • Dimanche à Strasbourg, neuf personnes qui avaient loué un bateau électrique sans permis ont chaviré. Plus de peur que de mal : trois personnes ont été transportées à l’hôpital mais pour des plaies légères ou pour un contrôle après être tombées à l’eau.
  • C’est le premier accident de cette nouvelle activité fluviale proposée à Strasbourg depuis juillet. Qui n’est pas totalement sans danger : « A chaque fois qu’il y a quelque chose de nouveau, cela entraîne inévitablement des risques », assume l’adjoint au maire chargé de la vie fluviale Jean-Baptiste Gernet.

Dimanche après-midi, neuf personnes qui avaient loué un bateau électrique sans permis pour naviguer sur l’Ill ont chaviré. Plus de peur que de mal : trois personnes ont été transportées à l’hôpital mais pour des plaies légères ou pour un contrôle après être tombées à l’eau.

C’est là, néanmoins, le premier accident de cette nouvelle activité fluviale proposée à Strasbourg. Sorte de rappel pour se souvenir que l’activité n’est pas totalement sans danger.

Un demi-tour trop tardif

Les circonstances de l’incident ne sont pas tout à fait précises. Auprès de la société Marin d’eau douce, à qui appartient le bateau de location, on indique qu’il « s’est bloqué dans une trappe, au niveau d’un barrage, par là où s’évacue l’eau. Le bateau a pris l’eau mais il flottait encore » à l’arrivée des secours.

Jean-Baptiste Gernet, adjoint au maire en charge de la vie fluviale s’est rendu sur place dimanche, et a obtenu un début d’explications : « Les personnes à bord du bateau auraient fait demi-tour un peu plus loin que ce qui est préconisé, là où il y aurait des algues. Celles-ci se seraient prises dans l’hélice. Le moteur bloqué, le bateau a été emporté par le courant avant de heurter la petite écluse et de chavirer. »

« Nous assumons pleinement »

« Ce qui est sûr, c’est que nous assumons pleinement le développement des activités fluviales. A chaque fois qu’il y a quelque chose de nouveau, cela entraîne inévitablement des risques, souligne Jean-Baptiste Gernet, citant entre autres la leptospirose lors des baignades en eau libre du type Open Swim Stars. Mais de la même manière que circuler à vélo ou en voiture entraîne des risques. »

Il est vrai que sur les milliers de personnes venues tester la location des bateaux électriques à Strasbourg chez l’un des deux opérateurs de la ville (Marin d’eau douce et Captain Bretzel) -15 à 20.000 selon les estimations à la louche de l’élu- tout le monde ne peut pas avoir le pied marin. Et le briefing d’un quart d’heure les règles de bases à suivre ne peut pas forcément faire de miracles.

Une réunion était prévue - avant même l’incident, assure-t-on - pour faire le point à la fin de la saison estivale. Et ainsi voir comment répondre au mieux à la forte demande et éviter d’éventuels nouveaux couacs de navigation.