Strasbourg: Le gouvernement réfléchit à une fusion entre le Haut-Rhin et le Bas-Rhin

COLLECTIVITE LOCALE Un référendum avait pourtant repoussé cette éventualité il y a cinq ans...

D.B. avec AFP

— 

La vue sur la plaine d'Alsace depuis le mont Saint-Odile, un jour de beau temps en Alsace.
La vue sur la plaine d'Alsace depuis le mont Saint-Odile, un jour de beau temps en Alsace. — B. Poussard / 20 Minutes.

Et si les départements des Haut-Rhin et Bas-Rhin fusionnaient ? Ce serpent de mer revient sur le devant la scène. Un rapport du préfet de la région Grand Est « envisage » une fusion des deux départements. Cette collectivité unique « se verrait confier par l’État […] des compétences nouvelles », a écrit le Premier ministre Édouard Philippe dans une lettre adressée aux parlementaires du Grand Est.

Le texte analyse quatre hypothèses, du renforcement de la coopération interdépartementale à la création d’une collectivité à statut particulier sur le modèle de la Corse. La « renaissance de l’Alsace », deux ans après sa fusion avec la Lorraine et la Champagne-Ardennes, est défendue par de nombreux parlementaires, maires, élus, chefs d’entreprise et autonomistes alsaciens.

Décision en octobre

Partisan de la conclusion de « pactes girondins » avec les territoires, le président de la République Emmanuel Macron a estimé en avril que l’on pouvait « tout à fait imaginer » une fusion du Haut-Rhin et du Bas-Rhin « pour créer un grand département d’Alsace au sein de la région Grand Est ». Pour autant, il avait exclu une sortie de l’Alsace de cette région.

Édouard Philippe précise dans sa lettre que le gouvernement prendra sa décision « en octobre » après un « travail de concertation » mené auprès d’acteurs de la région.

Une précédente fusion entre les deux départements a pourtant déjà été repoussée via un référendum, en 2013.

>> A lire aussi : Alsace: A quoi pourrait ressembler la nouvelle collectivité