Meuse: Il arrose une infirmière avec une seringue, un chirurgien condamné

JUSTICE Un chirurgien d’une clinique de Bar-le-Duc, dans la Meuse, avait arrosé, avec une seringue, une infirmière après une altercation verbale…

G.D.

— 

La polyclinique du Parc, à Bar-le-Duc.
La polyclinique du Parc, à Bar-le-Duc. — Google Maps

Elle s’était sentie humiliée par le chirurgien. Une infirmière vient d’avoir gain de cause dans une affaire de « violence sur un personnel de santé », dans un bloc opératoire, rapporte L'Est Républicain. La chambre correctionnelle de la cour d’appel de Nancy a confirmé la condamnation à 3.000 euros d’amende d’un chirurgien orthopédique de la polyclinique du parc, à Bar-le-Duc, dans la Meuse.

En mars 2013, une intervention sur une prothèse de hanche au bloc opératoire s’est terminée par une dispute entre cette infirmière et le chirurgien. Il avait alors projeté, par deux fois, le contenu d’une seringue dans le visage de la femme.

« La nocivité d’un corporatisme »

Le chirurgien avait expliqué qu’il s’agissait « d’eau propre et limpide ». « Un mélange d’eau souillée, de sang et de résidus osseux », selon la plaignante qui évoquait un acte humiliant. Si l’inspection du travail n’avait pu confirmer le contenu de la seringue, le ministère public avait reconnu « la nocivité d’un corporatisme » en évoquant le manque de considération du chirurgien.

Après cet épisode, l’infirmière avait fait une dépression. Elle avait été licenciée pour inaptitude, après 18 mois d’arrêt de travail, en août 2014. Ce licenciement sera contesté devant le tribunal des prud’hommes de Bar-le-Duc, le 11 septembre.