Quand le Web prête main forte aux gauchers

— 

Contre la suprématie des droitiers, Rachel Pierron met la main à la pâte.
Contre la suprématie des droitiers, Rachel Pierron met la main à la pâte. — no credit

Contre la suprématie des droitiers, Rachel Pierron met la main à la pâte.

Cette Alsacienne de 30 ans a créé il y a quelques mois un site de vente sur Internet dédié aux gauchers.A l’heure du premier bilan, le choix de la jeune entrepreneuse ne semble pas gauche, puisque sa clientèle dépasse désormais les frontières de la région. «Près de 15% de la population française est gauchère, précise-t-elle. Or, il est encore très difficile pour eux de trouver dans le commerce des objets adaptés à leur particularité.»

Sur sa page Web, elle propose, entre autres, des stylos, des ciseaux, des outils, des guitares et des boomerangs importés d’Australie. Ainsi que des règles, qu’elle fait fabriquer spécialement. «Aucune grande marque n’en commercialise, alors qu’il existe une véritable demande», explique-t-elle. Cette réalité, elle s’en est rendue compte «lors de la scolarisation de [son] neveu gaucher Lucas» et de la galère posée par l’achat de ses fournitures scolaires. Aujourd’hui, elle veut offrir aux non droitiers, «une reconnaissance dont ils ont trop souvent l’impression d’être délaissés.» Et pour cela, elle a encore d’autres idées sous le coude.