VIDEO. Strasbourg: Deux stèles de légionnaires romains découvertes avant les travaux du tram F

ARCHEOLOGIE Les archéologues d’Antea ont mis au jour deux belles stèles de légionnaires romains dans le cadre des fouilles préventives avant le chantier de l’extension du tram F à Strasbourg (Bas-Rhin)…

Bruno Poussard

— 

Les archéologues d'Antea ont mis au jour deux belles stèles de légionnaires romains dans le cadre des fouilles préventives avant le chantier de l'extension du tram F à Strasbourg.
Les archéologues d'Antea ont mis au jour deux belles stèles de légionnaires romains dans le cadre des fouilles préventives avant le chantier de l'extension du tram F à Strasbourg. — B. Poussard / 20 Minutes.
  • Les deux stèles appartiennent vraisemblablement à deux soldats de la huitième légion Auguste.
  • Cette découverte est extraordinaire pour les archéologues qui travaillent sur ces fouilles : « En Alsace, ce sont les deux premières stèles que nous retrouvons où est mentionnée la huitième division Auguste. Avec de telles inscriptions, aussi graphiques, c’est inédit et assez exceptionnel. »

« On voit même une inscription malgré la terre qui se trouve dessus ! » A peine retournée, une lourde stèle livre ses premiers secrets à l’entrée du quartier de Koenigshoffen à Strasbourg. En grattant doucement à l’aide de petites truelles et de brosses, les archéologues réussissent à déchiffrer des caractères : « Leg Augusta VIII ».

A quelques jours de la fin des fouilles préventives menées avant les travaux d’extension du tram F au début de la route des Romains (au niveau des terrains de l’Asptt), les spécialistes d’Antea archéologie ont mis au jour deux stèles de soldats romains de la fin du Ier siècle après J.-C. Et vraisemblablement tous deux de la huitième légion Auguste.

Les premières stèles d’une division légionnaire en Alsace

Les inscriptions de la première stèle ont révélé le nom d’un légionnaire, sa durée de vie, de service dans la légion ou encore son métier, architecte. Le texte, plus riche sur la seconde, pourrait demander plus de temps d’analyse. Pour les archéologues, la découverte est toutefois d’ores et déjà extraordinaire. Adeline Pichot explique :

En Alsace, ce sont les deux premières stèles que nous retrouvons où est mentionnée la huitième division Auguste. Avec de telles inscriptions, aussi graphiques, c’est inédit et assez exceptionnel. »

 

Déjà observée grâce à de plus petits objets (comme des tuiles), la présence dans la région de cette unité de légionnaire (après une autre, la deuxième légion Auguste) de la fin du Ier siècle à la fin de l’Empire pourra donc être historiquement précisée avec ces nouveaux superbes éléments. Car un long travail d’étude va désormais démarrer.

Un quartier déjà riche en découvertes

A l’issue du transport des deux stèles au musée archéologique de Strasbourg après leur retournement et leur levage ce mercredi, plusieurs spécialistes vont les étudier des mois durant, avant qu’elles ne soient exposées au public. « Sûrement en partie permanente », précise Axelle Davadic, de la Direction régionale des affaires culturelles.

Découvertes l’une à côté de l’autre dans une fosse (où ont aussi été trouvés de plus petits objets comme des morceaux de poteries), ces deux stèles n’étaient toutefois pas en place à cet endroit. « Elles ont été jetées ici pour faire de la place ailleurs », précise Antoine Tenud, archéologue. Mais leur mise au jour n’est pas totalement surprenante.

Les historiens savent déjà que le début de la route des Romains correspond à la sortie d’un camp légionnaire de l’époque. La présence d’une nécropole a aussi été avérée. Par le passé, des stèles ont été découvertes dans le secteur. Comme d’autres monuments funéraires ou encore des sculptures. Sur ce site, les fouilles se terminent ce vendredi.