Strasbourg: Des projets de baignade dans l'Ill ou de piscine flottante lancés pour se jeter à l'eau dès 2019

INN-EAU-VATION Après la maison flottante, le marché flottant ou le nouveau ponton des quais sud, Strasbourg a réfléchi à des spots pour se baigner dans l’Ill, installer une piscine flottante ou des hôtels flottants…

Bruno Poussard

— 

Une personne en pleine baignade dans un lac. Bientôt possible dans l'Ill, à Strasbourg?
Une personne en pleine baignade dans un lac. Bientôt possible dans l'Ill, à Strasbourg? — Pezibear / Pixabay / Creative Commons.
  • Après de premières nouvelles installations nautiques, Strasbourg envisage d’autoriser la baignade, d’installer une piscine et des hôtels flottants.
  • Sur des sites désormais ciblés, un travail de développement va désormais être engagé afin de poursuivre le développement de la ville sur l’eau.
  • Les premières de ces installations mises en place avec l’aide de Voies navigables de France pourraient être accessibles dès l’été 2019, si tout va bien.

Il y a déjà une maison flottante. Un premier marché flottant. Une toute nouvelle plateforme de transport de marchandises. En attendant le ponton des quais sud à la fin du mois. Ou  les petits bateaux électriques en location début juillet. Jusqu’en centre-ville, Strasbourg a décidé de montrer qu’elle aime de nouveau l’eau depuis des mois déjà.

Mais elle veut pousser encore plus loin son développement nautique en renouant son lien historique avec ses nombreux canaux et rivières. En partenariat avec Voies navigables de France (VNF) - avec qui une charte a été signée en septembre 2017 - la ville a annoncé ce lundi de nouveaux projets concrets, sur la base d’idées déjà évoquées ici ou .

Pour se baigner dans l’Ill à l’été 2019 au mieux

D’ici un ou deux ans au mieux, Strasbourg compte bien autoriser la baignade dans l’Ill, installer une piscine sur l’eau ou des hôtels flottants. Après des expertises de faisabilité, le comité de pilotage mis en place avec VNF a permis de cibler plusieurs sites. A même d’accueillir certains de ces projets, ils doivent maintenant voir d’autres réflexions s’engager.

Pour la baignade urbaine - le plus symbolique -, un périmètre de près de deux kilomètres a été défini du Herrenwasser jusqu'à Montagne Verte. Un marché public vient d’être ouvert afin d’établir un profil détaillé visant à définir des spots plus précis et les formes possibles de baignade, souhaitée le plus naturelle possible côté aménagements.

L’autorisation de la baignade dans ce coin de Strasbourg pourrait donc débuter, au mieux, à l’été 2019. Adjoint au maire chargé de la vie fluviale, Jean-Baptiste Gernet n’est en tout cas pas inquiet pour la qualité de l’eau : « Les analyses que nous avons réalisées sont encourageantes. Reste à savoir maintenant combien de jours par an est-elle baignable ? »

Une piscine flottante dans le centre ou sur le Rhin ?

D’ici-là, une compétition de natation en eau libre est tout cas prévue ce 1er juillet à Strasbourg. Un peu plus loin, deux endroits ont d’ailleurs été retenus pour une future piscine flottante :  au pied du musée d’art moderne et sur le Rhin, à côté du parc des Deux-Rives. Un concours d’idées et d’esquisses doit être lancé en septembre, avant un appel d’offres au printemps 2019. Mais ce n’est pas tout.

Deux lieux d’accueil d’hôtels flottants sont imaginés, au pied du musée d’art moderne également, et en face du Parlement européen. Un concours va être lancé, avant un appel à projets mi-2019. Un projet de quartier flottant est aussi engagé quai Jacoutot, derrière le parc de l’Orangerie. Enfin, deux nouvelles haltes fluviales nouvelle génération arrivent quai Finkwiller et au Wacken. Oui, Strasbourg se mouille.