Alsace: Un site Internet qui mêle Wikipédia et Marmiton pour développer la langue régionale

PATRIMOINE Sur la plateforme collaborative Bisame - Recettes de grammaire, il est possible de déposer des recettes de cuisine tout en contribuant au développement numérique de l'alsacien...

Alexia Ighirri

— 

Alsace: Un site Internet qui mêle Wikipédia et Marmiton pour développer la langue régionale (Illustration
Alsace: Un site Internet qui mêle Wikipédia et Marmiton pour développer la langue régionale (Illustration — Pixabay / timkraaijvanger
  • Dans le but de permettre aux langues régionales d’exister numériquement dans des traducteurs, des correcteurs orthographiques ou moteurs de recherche – et éviter leur disparition par manque progressive de pratique —, une plateforme intitulée Recettes de grammaire a été mise en ligne pour le dialecte alsacien.
  • Il est proposé aux locuteurs alsaciens de contribuer à leur échelle à la production de ressources nécessaires au développement de nouveaux outils d’intégration numérique de l’alsacien, en publiant… des recettes de cuisine.
  • Toutes les variantes de l’alsacien sont acceptées pour déposer ses recettes.

La cuisine en version originale. Dans le but de permettre aux langues régionales d’exister numériquement dans des traducteurs, des correcteurs orthographiques ou moteurs de recherche – et éviter leur disparition par manque progressif de pratique —, une plateforme intitulée Bisame - Recettes de grammaire a été mise en ligne pour le dialecte alsacien.

Développé par des chercheurs en linguistique et en informatique de la Sorbonne à Paris, du Loria à Nancy et du LiLPa à Strasbourg, ce site Internet est un mélange entre Wikipédia, pour son volet collaboratif, et Marmiton pour son catalogue gourmand croquant. Il est proposé aux locuteurs alsaciens de contribuer à leur échelle à la production de ressources nécessaires au développement de nouveaux outils d’intégration numérique de l’alsacien, en publiant… des recettes de cuisine.

Après inscription, il est donc possible de déposer sur la plateforme sa recette de Griaßpflütta et autres plats, régionaux ou non, mais en alsacien du début à la fin. Il est également proposé de donner une variante dialectale et scripturale dans l’onglet « Moi je l’aurais dit comme ça ! ».

Ainsi à la recette du kugelhopf, un internaute a rajouté la version kouglov. « L’alsacien a beaucoup d’alternatives orthographiques et on voulait capter et respecter cette variabilité. C’est une langue qui n’a pas de norme, donc il n’y a pas de faux », sourit Alice Millour, doctorante en linguistique à la Sorbonne.

Contribuer à améliorer l’outil grammatical

Et puis, troisième option : apporter des annotations grammaticales aux recettes : « Notre outil tente de deviner les catégories grammaticales des mots, mais l’outil est imparfait. On propose à l’internaute de valider ou non la catégorie attribuée. La recette ainsi annotée sera ensuite soumise à validation d’un autre internaute », explique la jeune femme.

Après le mix Wikipédia/Marmiton, à quand un vrai Google traduction en alsacien ? « Il nous faudrait un paquet de recettes ! », répond la doctorante. Un peu comme en pâtisserie, avant d’apposer la cerise sur le gâteau, on s’assure que la pâte est réussie. Il s’agit donc d’abord de constituer une bonne base pour faire peu à peu progresser les outils numériques.

>> A lire aussi: Une application pour s'initier à l'alsacien