Strasbourg: Comment calmer les nuisances nocturnes et régler le volume des oiseaux de nuit?

SORTIES Une nouvelle campagne est lancée pour sensibiliser aux nuisances nocturnes dans la capitale alsacienne…

Alexia Ighirri

— 

Dans les rues de Strasbourg la nuit. Nuisances nocturnes: Comment régler le volume des oiseaux de nuit (Archives)
Dans les rues de Strasbourg la nuit. Nuisances nocturnes: Comment régler le volume des oiseaux de nuit (Archives) — G. Varela \ 20 Minutes
  • Une nouvelle campagne contre les nuisances nocturnes a été élaborée par la ville de Strasbourg avec certaines associations de riverains et des professionnels de la nuit.
  • Les partenaires concèdent qu’un affichage ne sera pas suffisant à résoudre le problème. Comment réguler efficacement ces nuisances sonores ?

Dracula, Frankenstein, sa fiancée et d’autres monstres se tapent l’affiche dans les rues de Strasbourg et squattent quelque 100.000 sous-bocks de vos bars préférés. Il s’agit de la nouvelle campagne contre les nuisances nocturnes élaborée par la ville avec certaines associations de riverains et des professionnels de la nuit.

« Personne ne dira qu’une simple affiche va changer les choses », concède Mathieu Cahn, adjoint en charge  de l’animation de la Charte de la nuit. « Marchera ou pas, cette campagne a le mérite d’exister », embrayent les représentants d’associations de riverains. Que faire alors pour gérer les nuisances nocturnes ?

Des amendes pour tapage nocturne

Si la nouvelle campagne entend faire de la sensibilisation, elle ne manque pas de rappeler que l’amende pour tapage nocturne s’élève à 68 euros. « Elle doit inciter à plus de civisme. Et puis, mieux vaut utiliser cette somme chez nous plutôt que de les donner au fisc », sourit Roger Sengel pour les hôteliers, restaurateurs et débitants de boissons du Bas-Rhin.

Il y a eu près de 2.000 interventions nocturnes l’an passé, en majorité pour des problèmes de voisinage. Toutes n’ont cependant pas donné lieu à des amendes puisque pour être verbalisé, le tapage nocturne doit être constaté par le policier.

Des alertes pour contrôler à distance

Un système d’alertes sonores est actuellement expérimenté sur les places Saint-Etienne et Austerlitz : lorsque le sonomètre en place mesure un niveau trop important, une alerte déclenche la vidéosurveillance, permettant à la police de voir s’il y a nécessité à intervenir. Les résultats sont « mitigés », indique la collectivité, le matériel n’étant pas assez précis.

Une typologie pour agir efficacement

La ville et la police comptent désormais travailler sur la réalisation d’une typologie des interventions nocturnes. Histoire de préciser le type de verbalisation et l’endroit où les interventions se concentrent. Et donc de mieux cibler leurs actions.

Parce que de l’avis de tous, les nuisances nocturnes ont évolué : les établissements de nuit désormais équipés pour réduire les désagréments (avec des sas ou de chuteurs), les nuisances se déplacent dans les espaces privés (problème de voisinage) ou sur les espaces publics, sur le chemin entre deux établissements de nuit ou sur des places aménagées pour être accueillantes en journée… et qui le restent une fois le soleil couché.

>> A lire aussi: Trois trucs d'un «chuteur» pour tenter de garder les rues calmes la nuit