Strasbourg: De l'opéra au stade de la Meinau, des adultes apprennent à faire du vélo

A BICYCLETTE Depuis plus de trois ans, deux éducateurs sportifs de la ville de Strasbourg donnent des cours de vélo gratuits aux adultes demandeurs. Le 24 avril, une poignée d’élèves a découvert un grand parcours…

Bruno Poussard

— 

Casque sur la tête, Velhop entre les mains, des adultes prennent des cours de vélo à Strasbourg. Lancer le diaporama
Casque sur la tête, Velhop entre les mains, des adultes prennent des cours de vélo à Strasbourg. — B. Poussard / 20 Minutes.
  • Depuis plus de trois ans, deux éducateurs sportifs de la ville de Strasbourg donnent des cours de vélo gratuits aux adultes demandeurs.
  • Le mardi 24 avril, une dizaine de leurs élèves a expérimenté un nouveau grand parcours à la rencontre du patrimoine sportif et culturel de la ville.

« Mets les deux mains sur les freins et vas-y doucement. » A l’approche d’une route à traverser, Stéphane Gobled ne lâche pas son élève d’une roue. Casque sur la tête et Velhop entre les mains devant lui, Micheline préfère traverser à pied et remonter en selle en retrouvant la piste cyclable. Elle n’a pas fait de vélo depuis plus de 30 ans.

Mais depuis un petit mois, elle a décidé de prendre des jours de congé pour s’y remettre. Non sans angoisse après quelques chutes, elle profite pour cela de cours gratuits pour adultes donnés par deux éducateurs de la ville de Strasbourg. Tous les mardis ou presque, le rendez-vous est fixé au parc du Heyritz en début d’après-midi.

Encadrés par des éducateurs sportifs de la ville de Strasbourg, des cours de vélo sont donnés gratuitement.
Encadrés par des éducateurs sportifs de la ville de Strasbourg, des cours de vélo sont donnés gratuitement. - B. Poussard / 20 Minutes.

« J’adore cette liberté d’aller n’importe où »

Pas forcément à l’aise avec la petite reine ou carrément novices, des groupes d’une dizaine de personnes s’y pointent chaque semaine. Et ça fait plus de trois ans que ça dure, le bouche-à-oreille aidant. Noémie, 41 ans, a vécu sa deuxième sortie en groupe le 24 avril. Après avoir appris à démarrer, freiner, tourner, elle a déjà pris la route :

« J’adore cette liberté d’aller n’importe où à n’importe quel moment. Je voulais me confronter à mes peurs. Mais je me surprends moi-même, je n’imaginais pas que ça irait si vite, c’est un exploit ! En même temps, nos moniteurs inspirent confiance. »

 

Sur leur parcours, des cyclistes en herbe ont eu la chance de visiter le stade de la Meinau et ses recoins lors de cours donnés à des adultes à Strasbourg.
Sur leur parcours, des cyclistes en herbe ont eu la chance de visiter le stade de la Meinau et ses recoins lors de cours donnés à des adultes à Strasbourg. - B. Poussard / 20 Minutes.

Ce 24 avril, une petite dizaine de cyclistes en herbe ont eu l’occasion de tester un tout nouveau parcours visant à découvrir à bicyclette le patrimoine culturel et sportif strasbourgeois. D’une visite de l’opéra aux coulisses du stade de la Meinau en passant par la piscine du Wacken, l’orchestre philharmonique, et la salle du Taps Scala.

Les élèves des cours de vélo pour adultes ont pu visiter la salle du Taps Scala à Strasbourg.
Les élèves des cours de vélo pour adultes ont pu visiter la salle du Taps Scala à Strasbourg. - B. Poussard / 20 Minutes.

Un grand parcours entre sport et culture dans la ville

Sauf que de la pelouse de l’enceinte sportive et les strapontins de ce dernier théâtre, il y a une longue rue sans piste ni bande cyclable. Sans paniquer tandis qu’une crevaison est enregistrée derrière, Noémie rigole : « Ils nous mettent vraiment en situation ! » Un passage aux côtés des voitures toutefois plutôt rare pour ces nouveaux cyclistes.

« L’itinéraire est à 95 % sur pistes et bandes cyclables pour ne pas fragiliser les débutants », précisent Lucas Oster et Lucien Moissonier, 21 et 22 ans, tous deux en service civique et chargés de concevoir ce parcours, entre sport et culture. « J’avais peur mais je ne regrette pas », se réjouit Marie (qui préfère ne pas donner son vrai nom).

« Pour tous ceux qui appréhendent difficilement le vélo »

La majorité des élèves a plus de 50 ans. Certains ont parfois du mal avec le regard des autres. Strasbourg a beau être la capitale française de la bicyclette, tout le monde n’est pas à l’aise à vélo. « Ces cours sont pour toutes les personnes qui l’appréhendent difficilement, qu’ils aient des fragilités ou non », complète Christian Speisser, éducateur sportif.

A la sortie du stade de la Meinau, les adultes en plein cours de vélo reprennent la route à Strasbourg.
A la sortie du stade de la Meinau, les adultes en plein cours de vélo reprennent la route à Strasbourg. - B. Poussard / 20 Minutes.

Derrière, les encadrants visent l’inclusion et l’insertion par le vélo pour des publics défavorisés, ou encore reliés au dispositif de sport-santé sur ordonnance. Comme Sonia, la soixantaine et plutôt en confiance après une quinzaine de cours : « Je n’avais pas touché un vélo depuis 30 ans mais j’avais envie de reprendre le sport. »

« Restez concentrés, c’est la dernière ligne droite », terminent les éducateurs avant le dernier tronçon. Après des exercices entre des plots, un travail pour monter, descendre et se mettre à pédaler, les élèves de ces cours ont pour certains vécu ce 24 avril leur première grande sortie. Ce parcours, lui, pourrait être relancé tous les trimestres.