Strasbourg: La ville pourrait imposer 50% de produits locaux dans les restaurants et commerces du centre

ALIMENTATION Strasbourg pourrait s’inspirer de Florence, en Italie, en imposant une part importante de produits locaux dans ses restaurants et commerces…

Alexia Ighirri

— 

Strasbourg: Bientôt 50% de produits locaux vendus dans les restaurants et commerces du centre? (Illustration)
Strasbourg: Bientôt 50% de produits locaux vendus dans les restaurants et commerces du centre? (Illustration) — Gilles Varela

Et si la moitié des produits vendus au centre-ville de Strasbourg étaient locaux ? C’est l’objectif qu’aimerait fixer à terme Paul Meyer, adjoint en charge du commerce et du quartier centre-gare.

« Je veux proposer de travailler, avec les restaurateurs et les commerces, à imposer que 50 % des produits vendus soient locaux, d’appellation d’origine protégée [AOP] ou contrôlée [AOC] », indique l’élu.

Un cadre juridique à trouver

Mais avant, « il faut encore trouver le cadre juridique, la voie réglementaire ». Pour cela, Paul Meyer ira en Italie : « J’ai trouvé une ville qui y a travaillé et qui est en passe de réussir, c’est Florence ». La capitale de la Toscane s’est en effet engagée à imposer 70 % de produits locaux dans ses restaurants et commerces.

L’idée défendue par l’adjoint entre dans le cadre de sa réflexion plus globale sur la valorisation des circuits courts ainsi que du commerce authentique et de proximité.

Dans ce sens, il souhaite également proposer à la ville d’adopter une délibération définissant un périmètre de sauvegarde du commerce et de l’artisanat de proximité. Ce qui permettrait d’éviter à de grandes enseignes nationales de s’installer en lieu et place d’adresses typiques et symboliques du patrimoine strasbourgeois. Par exemple, l'ouverture d'un KFC à la place de la brasserie Au rocher du sapin.