FO ne bat pas en retraite contre la baisse du pouvoir d'achat

P. W. - ©2008 20 minutes

— 

Ils s'activent pour sauver leurs pensions. A l'appel de Force ouvrière (FO), plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées, hier entre 11 h et 14 h, place Broglie. Elles réclamaient, entre autres, le blocage à quarante années de cotisation retraite dans le public comme le privé. Autre préoccupation : le pouvoir d'achat. « Il y a autant de précaires chez les retraités qu'ailleurs alors que beaucoup ont travaillé toute leur vie, précise Christiane Heintz, secrétaire générale de FO. Les femmes, notamment, rencontrent des difficultés après le décès de leur mari. » Son syndicat serait de plus en plus souvent contacté par des retraitées n'arrivant plus à joindre les deux bouts. Seul hic du rendez-vous d'hier, sur les 70 manifestants présents à 12 h 30, les retraités se faisaient rares. « Ce sont les vacances, beaucoup gardent leurs petits-enfants, explique Christiane Heintz. Et puis à midi, ils préfèrent manger chez eux. Ils viendront plus tard. »