Strasbourg: Grosse opération des gendarmes, un réseau de trafic de stupéfiants «neutralisé»

STUPEFIANTS Une opération importante des gendarmes a été menée le 10 avril dernier, visant à neutraliser un réseau de trafic de stupéfiants qui opérait dans tout le secteur de la gare à Strasbourg et dans le Bas-Rhin…

Gilles Varela

— 

Illustration. Gendarmes la nuit.
Illustration. Gendarmes la nuit. — F. Scheiber / 20 Minutes

Voilà près de six mois qu’un réseau criminel était dans le viseur de la Section de recherches de gendarmerie de Strasbourg. Partis d’une petite affaire de stupéfiants à Benfeld (Bas-Rhin), les enquêteurs, appuyés par une information judiciaire du TGI de Strasbourg, ont avec la compagnie de gendarmerie départementale de Sélestat déployé les grands moyens, humains et matériels, le 10 avril dernier. Cela a conduit à la « neutralisation » d’un réseau important de trafic de stupéfiants. Des opérations judiciaires simultanées ont été organisées à Strasbourg, en périphérie ainsi qu’à Benfeld.

Saisie de résine de cannabis le 10 avril 2018 à Strasbourg.
Saisie de résine de cannabis le 10 avril 2018 à Strasbourg. - Section de recherches gendarmerie Strasbourg

Dix personnes écrouées

Dix-sept personnes, en charge de l’approvisionnement et de la revente, ont été interpellées et placées en garde à vue. Conjointement, près de 30 perquisitions ont été menées. « Les 17 gardes à vue ont conduit à quatre contrôles judiciaires et dix personnes écrouées », se félicite le colonel Despres, de la section de recherches de Strasbourg. Il s’agit d’un trafic majeur dans le quartier de la gare, un groupe criminel organisé qui trafiquait à grande échelle dans l’ensemble du Bas-Rhin. »

Si des petites quantités de cocaïne ont été saisies, près de 35 kg de résine de cannabis provenant d’un stock de 90 kg sont tombés aux mains des gendarmes. S’il ne s’agit pas de la prise du siècle, il s’agit néanmoins « d’une belle prise, assure le colonel Despres. Car c’est du domiciliaire, nous ne sommes pas sur un cas avec une grosse prise comme sur un go-fast ». D’autre part 12.425 euros et quatre véhicules ont été saisis.

Quant au profil des personnes écrouées, il s’agit d’hommes âgés de 20 à 30 ans et sont déjà connus, voir très connus pour certains, de la justice pour des affaires notamment de trafic de stupéfiants.

>> A lire aussi : Usage de stupéfiants, vers une amende de 300 euros aux consommateurs