Drapeau de soutien aux Tibétains

Philippe Wendling - ©2008 20 minutes

— 

L'étendard du Tibet flotte désormais devant le centre administratif de la CUS, parc de l'Etoile. Installé discrètement mardi après-midi, il ne devrait pas être descendu de son mât avant la fin des Jeux Olympiques, qui se dérouleront au mois d'août à Pékin (Chine). Ainsi en ont décidé lundi les conseillers municipaux de Strasbourg, à la demande de Robert Grossmann (UMP-Groupe des démocrates pour le progrès) et d'Eric Schultz (Verts).

Par ce geste symbolique, ils entendent manifester le soutien des Strasbourgeois au peuple tibétain et appeler « à l'arrêt de la répression qu'exerce à son encontre » le gouvernement chinois. Plusieurs communes de l'agglomération ont d'ores et déjà annoncé leur volonté de déployer une bannière devant leur mairie dans les jours à venir. C'est le cas notamment de Mundolsheim et d'Illkirch.