Strasbourg: La police donne l’alerte à ceux qui achètent un vélo sur Internet

VIGILANCE Dans le Bas-Rhin, la police nationale demande de prendre des précautions lors de l’achat d’un vélo d’occasion…

A.I.

— 

Strasbourg: La police donne l'alerte à ceux qui achètent un vélo sur Internet.
Strasbourg: La police donne l'alerte à ceux qui achètent un vélo sur Internet. — G.VARELA / 20MINUTES

Vous comptez acheter un vélo d’occasion sur Internet ? Attention. La police nationale appelle à la prudence.

En début de semaine, deux personnes ont été interpellées à Strasbourg, dans deux affaires distinctes, pour avoir mis en vente des vélos volés sur un célèbre site Internet de bonnes affaires. A chaque fois, les victimes y avaient reconnu leurs biens et avaient fait appel aux forces de l’ordre qui avaient alors assisté à la transaction et procédé à l’interpellation.

Se méfier d’un lieu « neutre »

Face à ces faits, la Direction départementale de la sécurité publique du Bas-Rhin souhaite sensibiliser les citoyens sur les précautions à prendre lors de l’achat d’un cycle d’occasion :

  • Avant tout achat, l’acheteur doit s‘assurer de la valeur du vélo vendu. Un prix anormalement bas peut cacher une escroquerie.
  • Un vendeur, non professionnel, qui propose plusieurs vélos à la vente est sans nul doute un escroc. La police incite les citoyens à lui signaler la présence de telles annonces.
  • Se méfier si le vendeur propose un lieu « neutre », autre que son domicile, comme point de rendez-vous pour la transaction.
  • S’assurer, avant la transaction, de l’origine du vélo (facture d’achat, acte de vente).
  • La victime d’un vol de vélo qui reconnaît son bien ne doit aucunement attirer l’attention du « vendeur » mais en référer aux forces de l’ordre.

La police nationale rappelle qu’au regard de la loi, acheter un vélo en ayant conscience de son origine frauduleuse fait de l’acheteur un receleur. Et le recel est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 375.000 euros d’amende.