Strasbourg: Qu’est devenu Xavier Saunier, le jeune alsacien rapatrié du Vietnam il y a dix jours

SOLIDARITE Rapatrié en France il y a dix jours, Xavier Saunier est hospitalisé à Hautepierre…

Gilles Varela

— 

Xavier Saunier au Vietnam.
Xavier Saunier au Vietnam. — Famille Saunier
  • Un Strasbourgeois de 30 ans a eu un grave accident de moto au Vietnam le 7 février dernier.
  • Ses proches se sont fortement mobilisés pour le rapatrier en France mais également pour financer son transfert estimé à 85.000 euros et qui reste à leur frais.

 

Il y a un mois jour pour jour, Xavier Saunier, un Strasbourgeois résidant dans le quartier de l’Elsau, âgé de trente ans avait un grave accident de moto au Vietnam. Dans le coma et hospitalisé à Danang, sa famille s’était  fortement mobilisée pour le rapatrier en France.

>> A lire aussi : Grièvement blessé et coincé au Vietnam, sa famille tente de le faire revenir en lançant un SOS

La question du financement de ce rapatriement, estimé à 85.000 euros, s’est alors posée car il ne pouvait pas être pris en charge par son assurance. Dans l’impossibilité de payer une telle somme, la famille avait frappé à toutes les portes, écrit à Emmanuel Macron, alerté les associations, les élus, les médias. Finalement, Xavier Saunier a pu être rapatrié à Strasbourg, le 25 février dernier.

L’Etat a avancé l’argent

Transporté à l’hôpital de Hautepierre, il est « toujours dans le coma », confie Yves Meckes, son beau-frère, en partie à l’origine de la mobilisation. « Nous attendons qu’il se réveille mais pour l’instant les médecins ne peuvent pas se prononcer. Il faut être patient, Mais depuis lundi, il peut respirer par lui-même, même s’il souffre d’une infection pulmonaire, ce qui n’avait pas été repéré au Vietnam. » A cela s’ajoute les fractures, des dents cassées… « Le bilan qui avait été fait au Vietnam est différent de celui réalisé en France, il n’y a pas de fractures aux jambes », s’étonne le beau-frère.

>> A lire aussi : Xavier Saunier, dans le coma après un grave accident de moto au Vietnam, est arrivé à Strasbourg

A présent, si la maman de la victime peut se rendre tous les jours au chevet de son fils grâce aux dons en jours d’ITT de ses collègues de l’hôpital civil où elle travaille, plane encore le problème financier, car c’est l’Etat français via l’ambassade de France au Vietnam qui a avancé l’argent. Une cagnotte a été mise en ligne par la famille et s’élève actuellement à un peu plus de 32.000 euros. Il reste 26 jours pour l’alimenter.

Et la solidarité va au-delà. Une association, Femmes de foot, a rassemblé 3.000 euros. Les danseurs hip-hop de l’association Mistral-Est ont fait don de la recette d’un spectacle organisé pour l’occasion… Jusqu’aux voisins, qui passent donner une petite somme. Mais quoi qu’il en soit, la somme des 85.000 euros est loin d’être atteinte et la famille a dû s’engager à payer la facture… qu’elle attend sans impatience.