VIDEO. Strasbourg: Encore une zone de rencontre en centre-ville, une bonne ou une mauvaise idée?

URBANISME L’aménagement de la zone de rencontre rue des Juifs vient de rentrer dans la deuxième phase des travaux…

Gilles Varela

— 

Travaux rue des Juifs pour la mise en place d'une zone de rencontre.
Travaux rue des Juifs pour la mise en place d'une zone de rencontre. — G. Varela / 20 Minutes
  • L’ensemble de la rue des Juifs va devenir une zone de rencontre, une vraie satisfaction pour les commerçants et les riverains de cette rue en cœur de ville.
  • Avec le réaménagement terminé de la première partie de la rue, « la vie refait surface », affirme une résidante. Les commerçants approuvent également les travaux effectués.

« Cela fait beaucoup de monde pour quelques pavés », ironise un passant à la vue des élus, des badauds et des journalistes venus nombreux pour le lancement de la deuxième phase des travaux de la rue des Juifs. Tellement de monde que cela pourrait même interpeller… Quoi qu’il en soit, cette nouvelle zone de rencontre semble satisfaire le plus grand nombre. Aucun n’est venu interpeller le maire Roland Ries ou ses adjoints lors de la visite de chantier ce lundi.

« Les points de désaccords ont été discutés et réglés en amont, lors des réunions de concertation. C’est rare, suffisamment pour le souligner, d’avoir un consensus aussi large », s’est félicité le maire. Difficile en effet de trouver une personne qui ne soit pas satisfaite. Pas même l’association des commerçants de la rue des Juifs ou des riverains. Le contraire serait d’ailleurs étonnant car c’est à leur demande que cette nouvelle zone est créée.

Travaux rue des Juifs pour la mise en place d'une zone de rencontre.
Travaux rue des Juifs pour la mise en place d'une zone de rencontre. - G. Varela / 20 Minutes

 

>> A lire aussi : Piétons, vélos et voitures cohabitent

Il y a pourtant bien Christine, qui habite dans cette rue depuis trente ans et qui râle un peu car le stockage du matériel des ouvriers la gêne dans ses manœuvres pour accéder à la cour intérieure de son immeuble. Il y a bien Pierre, qui « n’a jamais été d’accord avec la suppression de toutes les places de stationnement » et qui se demande « combien restent disponibles dans le secteur », avançant « qu’il songe à déménager, car ce n’est plus possible »…Même si paradoxalement, il enchaîne en affirmant que « cela va être beaucoup mieux et que c’est nettement moins pollué depuis qu’il n’y a plus ou peu de circulation, un vrai confort de vie. » Même les pelleteuses et les tranchées sous les vitrines ne soulèvent aucune contestation. « C’est tellement mieux comme ça, il faut patienter encore un peu. »

Travaux rue des Juifs pour la mise en place d'une zone de rencontre.
Travaux rue des Juifs pour la mise en place d'une zone de rencontre. - G. Varela / 20 Minutes

Il est vrai que la rue, étroite, faisait jusqu’alors peu place aux trottoirs. Mais avec le réaménagement terminé de la première partie de la rue, « la vie refait surface », affirme une résidante. Même son de cloche pour Florence Strasser, présidente de l’association des commerçants de la rue : « Les gens redécouvrent nos magasins. Avant, derrière les voitures, on ne les voyait pas. Certains s’étonnent même de découvrir tous ces petits magasins indépendants. Les gens prennent le temps de déambuler, de flâner et d’admirer la belle et riche architecture de cette rue. »

Travaux rue des Juifs pour la mise en place d'une zone de rencontre. . Strasbourg le 5 février 2018.
Travaux rue des Juifs pour la mise en place d'une zone de rencontre. . Strasbourg le 5 février 2018. - G. Varela / 20 Minutes

Le lancement de cette deuxième phase de travaux devrait permettre, en août prochain au plus tard, de rendre tout entière la rue en zone de rencontre mais aussi d’harmoniser ainsi tout le secteur avec la rue des Frères ou la place Saint-Etienne, déjà en zone de rencontre. Plus de 3.000 m2 de pavés en pierre naturelle vont être posés, l’éclairage public en place sera remplacé par des LED. Des plaques en bronze vont être apposées sur les bâtiments remarquables. Viendra ensuite le temps de la réflexion pour le choix et l’emplacement du mobilier urbain. Mais ça, c’est pour l’année prochaine… déjà.