Strasbourg: Comment Koenigshoffen et la gare vont se transformer avec l'arrivée du tram

TRAVAUX Le chantier de l’extension Ouest de la ligne F du tram va transformer certains secteurs du quartier gare et de Koenigshoffen…

Gilles Varela

— 

Projection tram ligne F boulevard de Nancy.
Projection tram ligne F boulevard de Nancy. — Ville de Strasbourg.
  • Les travaux de l’extension Ouest de la ligne F ont débuté.
  • Prévu pour une durée de deux ans, le chantier devrait permettre de désenclaver certains secteurs de la ville et de facilité l’utilisation des modes de transports doux.

Après des années de discussions et de réunions enflammées mais aussi de compromis, le chantier de l’extension de la ligne F du tram vers Koenigshoffen est lancé. « La concertation sur le tracé est derrière nous mais une autre concertation, opérationnelle cette fois, pour gérer les phases du chantier démarre », prévient le maire Roland Ries, car des perturbations sont à prévoir vue l’importance du chantier.

Pendant deux ans, certains secteurs du quartier gare ou de la route des Romains vont connaître une complète transformation avec de nouvelles liaisons pour les transports en commun bien sûr, mais aussi l’arrivée de nouveaux logements et d’aménagements et certains secteurs vont être désenclavés. Le cadre de vie sera amélioré, ce qui devrait également contribuer à « une dynamique commerciale », se réjouit Luc Gillmann, adjoint en charge notamment du quartier de Koenigshoffen. Dans la foulée, cela devrait aussi permettre la création de 400 emplois.

>> A lire aussi : L’extension Ouest de la ligne F du tram est sur la bonne voie, le chantier débute ce lundi

Un tram vert

La première phase, longue de 1,7 km, permettra de relier le centre-ville de Strasbourg à l’allée des Comtes en passant sur l’axe de la route des Romains en dix minutes. Le projet sera engazonné sur 80 % du tracé. Exception sera faite, pour raison d’espace contraint, boulevard de Nancy. Une place particulière sera donnée aux espaces paysagers. Si 160 arbres doivent être enlevés, 190 autres devraient être plantés. Quant aux aménagements des places, notamment Blanche et Sainte Aurélie, situées en bordure du parcours du tram, ils seront plus finement décidés « en toute concertation avec les riverains, les habitants décideront », assure l’adjoint au maire en charge du quartier gare, Paul Meyer.

Des pistes cyclables – près de 1,5 km – vont être créées, notamment boulevard de Nancy. Cependant, la moitié des places de stationnement disponibles sur voirie vont disparaître, soit une cinquantaine. Les riverains pourront cependant obtenir de conditions préférentielles pour stationner dans les parkings à proximité. A terme, la voie du tram située au centre de la chaussée, accueillera également, sur une partie de ce secteur et c’est une première, le bus à haut niveau de service, voire d’autres lignes de bus.

L'extension Ouest du tram F
L'extension Ouest du tram F - MP4News

Le marché du Faubourg national qui accueillera en son centre le tram est déplacé place Jean-Hans-Arp, à côté du Musée d’art moderne et contemporain. « Une concertation sur cet emplacement va également être poursuivie, assure Paul Meyer, mais il semble satisfaire déjà le plus grand nombre. »

Intermodalité des modes de transports

Un peu plus loin, porte des Romains, une voie de la bretelle de l’A35/A351 sera réservée aux transports en commun. L’autre voie permettra un accès direct à un nouveau parking relais – d’abord d’une capacité d’une centaine de voitures, puis de 350 – ou de rejoindre Koenigshoffen. Le terminus se situera quant à lui à l’intersection des allées Comtes et de la route des Romains, avec une plateforme engazonnée, avec une voie de circulation de chaque côté. Des pistes cyclables unidirectionnelles seront réalisées ainsi qu’une rangée de stationnement.

La deuxième phase devrait permettre au tramway de rejoindre les secteurs Hohberg/Poteries.