Strasbourg: La knack végétale fabriquée par Herta débarque au pays de la saucisse

ECONOMIE Herta lance la knacki végétale et investit à Illkirch-Graffenstaden plusieurs millions d’euros…

Gilles Varela

— 

Strasbourg le 04 juin 2014. Illustration de knack.
Strasbourg le 04 juin 2014. Illustration de knack. — G. Varela \ 20 Minutes
  • Herta, qui oriente progressivement sa production vers le marché végétal, lance sa Knacki végétale.
  • Une belle aubaine pour le site d’Illkirch-Graffenstaden de la marque qui sera le seul à la produire.

Saucisses de Strasbourg, saucisses de Toulouse, tremblez… La knack végétale débarque début 2018 à Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin) et devrait bientôt s’inviter aux apéros, aux repas « entre potes » et aux déjeuners de famille. Herta lance sa toute première knack végétale et compte bien transformer l’essai réussi de sa gamme Le Bon végétal pour inonder le marché du végétal. Un secteur estimé en 2020 à 150 millions d’euros (contre 35 millions d’euros en 2016). Preuve que Herta, du groupe Nestlé France, a bien compris l’intérêt des consommateurs pour ce marché du « manger différent » qui affiche une croissance à faire pâlir la première tranche de jambon.

>> A lire aussi : La knack d'Alsace prend une claque

C’est fait avec quoi une knack végétale ?

Alors qu’habituellement les knacks sont à base de porc ou de poulet, la knack végétale est à base de protéines de blé et de pois réhydratés. Elle contient également de l’œuf en poudre. Plus de trois ans de recherches ont été nécessaires « pour rendre la knack végétale la plus proche possible de l’originale en termes de goût, toujours fumée au bois de hêtre et le craquant qui fait la particularité des knacki », assure Herta. Un enjeu stratégique de première importance pour la marque qui reconnaît vouloir capter de nouveaux consommateurs et « répondre aux attentes des flexitariens et des « parents vigilants » qui cherchent à varier leur assiette ». Bonne nouvelle pour ceux qui aiment consommer des knacks tout en se donnant bonne conscience : la Knacki végétale contiendra plus de protéines (16 %) qu’une saucisse knack classique (12,5 %) et moins de matière grasse (19 % contre 23 %).

C’est bon aussi pour l’industrie locale

Herta a investi huit millions d’euros dans son usine d’Illkirch-Graffenstaden avec l’achat de matériel de fabrication et de conditionnement pour créer une nouvelle ligne de production. Outre ces nouvelles infrastructures, en 2017, l’usine d’Illkirch a recruté 19 personnes. Et si, dans la gamme knack, des produits sont également fabriqués dans l’usine de Saint Pol sur Ternoise, (Hauts de France), le site d’Illkirch-Graffenstaden sera le seul site de production de la knack Végétale.