Strasbourg: Près de 400 personnes dans la rue contre l’ouverture d’un bar identitaire

MANIFESTATION Elles défilaient dans la rue samedi alors que le Bastion social, mouvement identitaire d’extrême droite, inaugurait son bar…

A.I.

— 

Strasbourg: Près de 400 personnes dans la rue contre l'ouverture d'un bar identitaire
Strasbourg: Près de 400 personnes dans la rue contre l'ouverture d'un bar identitaire — Collectif Justice et Libertés

20 Minutes vous annonçait l’ouverture polémique, samedi à Strasbourg, d’un bar identitaire qui veut aider des SDF, mais Français seulement, par le Bastion social, mouvement d’extrême droite héritier du GUD. Et l’organisation, en parallèle, d’une manifestation d’opposants à cette installation dans la capitale alsacienne.

Au rythme des «Pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartiers pour les fachos», près de 400 personnes ont finalement défilé, samedi après-midi, dans les rues strasbourgeoises, répondant à l’appel de nombreuses associations, dont la Brigade antifasciste Strasbourg ou le collectif Justice et Libertés.

« Les nôtres avant les autres »

« C’est quand même inadmissible que des groupuscules d’extrême droite profitent de la misère sociale pour installer un bar identitaire à Strasbourg », a témoigné une manifestante au micro de France 3 Grand Est.

Nommé L’Arcadia, le bar identitaire pourrait un jour se muer un lieu d’hébergement : « On a potentiellement la place, mais on va d’abord commencer par lancer le local. Après, on est déjà en contact avec des gens dans le besoin, à la rue ou en difficulté, et on va essayer d’avancer assez vite par rapport à eux, c’est notre volonté. Comme on se veut un mouvement qui défend l’esprit français, on va d’abord tendre la main aux Français », expliquait à 20 Minutes le porte-parole du mouvement qui disait s’appeler Alexis Volders. Avec « Les nôtres avant les autres » comme slogan.