Le gothique dévoile ses splendeurs

Ludovic Meignin - ©2008 20 minutes

— 

Dans quelques jours, des joyaux s'offriront pour la première fois au regard des visiteurs du musée de l'?uvre Notre-Dame. Ils seront réunis dans une exposition intitulée « Strasbourg 1400, un foyer d'art dans l'Europe gothique ». Pour les mettre en valeur, on n'a pas lésiné sur les moyens. Tel un écrin, l'intérieur du musée a été entièrement réorganisé afin d'offrir une scénographie dynamique et accessible à tous les publics.

Les oeuvres présentées proviennent d'une quarantaine de musées européens et de sites culturels remarquables de la région, notamment d'églises. L'ensemble offrira un panorama de l'art du XVe siècle. Une période qui correspond pour les historiens au « gothique international ». Parmi les temps forts du parcours, une présentation de la physionomie de Strasbourg à cette époque ainsi que des figures de l'orgue de la cathédrale. Avec pour toile de fond les étapes de la construction de cet édifice religieux d'exception. Et plus particulièrement de sa flèche décentrée. Culminant à 142 m, l'édifice fut le plus haut d'Europe jusqu'au XIXe siècle. Inaccessible au public, il révélera néanmoins tous ses détails intérieurs aux visiteurs de l'exposition grâce à une installation vidéo de Clément Cogitore. Autant de trésors habituellement cachés qui reflètent l'incroyable créativité des artisans du Moyen Age. « Nous avons voulu montrer dans à quel point Strasbourg a été un grand centre artistique au cours du XVe siècle », conclut la conservatrice du musée de l'oeuvre Notre-Dame, Cécile Dupeux.