#TeamNoël ou #TeamAntiNoël: Etes-vous plutôt pressés ou déprimés à l'approche des fêtes?

FAITES LE TEST Octobre n’est pas encore terminé que l’actualité est déjà rythmée par Noël, particulièrement en Alsace. Certains sont tout excités à cette idée, quand d’autres sont franchement agacés…

Alexia Ighirri et Bruno Poussard

— 

Marché de Noël Strasbourg (Archives)
Marché de Noël Strasbourg (Archives) — G. Varela / 20 Minutes
  • Noël c’est déjà maintenant. Même si octobre n’est pas encore terminé, le sujet s’invite dans le quotidien.
  • A Strasbourg encore plus qu’ailleurs, entre programmation du marché de Noël et arrivée du grand sapin, les festivités de fin d’année rythment l’actualité de l’automne.
  • «20 Minutes» fait le match entre celles et ceux qui ont déjà hâte et ceux qui dépriment à l’idée de parler de Noël avant même Halloween.

Le sapin de Noël arrive, la programmation de « Strasbourg, capitale de Noël » est connue, les catalogues de jouets et décorations festives font leur apparition… Dans la capitale alsacienne peut-être encore plus qu’ailleurs.

Et chaque année, c’est la même chose. A l’approche des festivités de fin d’année, deux clans s’opposent. Ceux qui sont impatients dès octobre et ceux qui aimeraient attendre encore un peu avant de parler de Noël.

Team « mais oui ! J’ai trop hâte ! ». On ne vous la fait pas à vous ! La date d’ouverture du marché de Noël de Strasbourg est déjà notée dans votre calendrier. Peu importe que l’on ne soit qu’en octobre, vous, vous parlez de Noël depuis la rentrée.

L’arrivée du sapin place Kléber ? Vous faites le décompte depuis 15 jours. Les cadeaux ? Emballé(s), c’est pesé. Le plan de table pour le 25 décembre midi ? Vous savez que Michel viendra seul et qu’il sera assis en face de Mélanie. Et vous avez déjà fait le choix entre huîtres et coquilles saint-Jacques, à servir en entrée de votre festin. Même pas peur du froid, de la neige et de l’afflux de touristes dans les rues, « ça fait partie de la magie de Noël. Oh et puis tu as vu toutes ces belles lumières ? »

>> A lire aussi: Une maquette en papier, toute mimi, pour se mettre dans l'ambiance du marché de Noël de Strasbourg

Team « c’est trop tôt, j’ai pas envie ». L’idée seule d’évoquer Noël en octobre vous donne des boutons. Alors l’accumulation des informations liées aux festivités de fin d’année commence franchement à vous déprimer. Vous auriez préféré profiter des derniers jours de l’été indien tranquille, voire de préparer Halloween ou de digérer le changement d’heure sereinement, avant d’apercevoir la barbe du Père Noël. Non, ne l’attaquez pas, serrez les dents, pensez aux enfants !

Le froid qui accompagnera inévitablement la fin d’année vous glace déjà. Comme si vous en aviez besoin… Non, franchement, Noël ce n’est pas votre tasse de vin chaud (et même ce jeu de mots ne vous donne pas envie de sourire, on comprend). Alors Noël, deux mois avant…

>> Et vous, dans quelle équipe êtes-vous ? Faites notre test !