Strasbourg: Une liste étudiante baptisée «Waff'EM SS» fait polémique à l'Ecole de management

EDUCATION En vue des élections au bureau des sports de l’EM Strasbourg, une « liste fictive » d’étudiants a choisi de faire référence au régime nazi…

Alexia Ighirri

— 

EM Strasbourg. Capture d'écran Google View.
EM Strasbourg. Capture d'écran Google View. — Google maps, street view

Un nom, « Waff’EM SS », qui rappelle inévitablement celui de la Waffen-SS, branche militaire du régime nazi. Un visuel qui reprend l’écriture et un code couleur qui fait référence aux heures sombres de l’Allemagne. Une photo qui montre un rassemblement nazi, dont les membres brandissent une chope de bière en guise de salut hitlérien. Enfin, un sous-titre : « Brûler les listes adverses ».

On se demande ce qui a bien pu se passer dans la tête de l’étudiant (ou les étudiants) de l’Ecole de management (EM) de Strasbourg, en créant cette page Facebook qui fait la promotion de la candidature de cette liste étudiante en vue des élections au bureau des sports de l’EM Strasbourg.

Vers des poursuites ?

Une liste « fictive », comme cela semble être la coutume de faire avant la déclaration officielle des listes pour les bureaux étudiants, et qui a provoqué un tollé à la suite de sa publication il y a quelques jours. Si la page Facebook en question a été supprimée depuis, l’EM Strasbourg la « condamne de la manière la plus ferme » et envisage des poursuites, selon Alsace actu.

Un courrier, dont une copie a été transmise à 20 Minutes, signé du directeur général de l’EM Herbert Castéran a été envoyé en interne aux étudiants et personnel de l’établissement. « De tels débordements ne peuvent être tolérés au sein de notre école, écrit-il. Devant la gravité des faits, je rappelle ici nos obligations en tant que citoyens au regard de la loi. Si la liberté d’expression est un droit fondamental, elle ne saurait s’exercer sans certaines restrictions (…). L’EM Strasbourg se fonde sur des valeurs d’éthique, de diversité et d’humanisme. Je suis conscient que l’immense majorité d’entre vous adhère à ces valeurs. Je souhaite donc des campagnes associatives créatives, décalées mais respectueuses des êtres et des tragédies de l’Histoire. »

L’école de management a aussi réagi publiquement sur Facebook : « Nous tenions à vous informer que nous sommes tout aussi choqués que vous. Nous condamnons fermement cet acte isolé et allons entamer des poursuites auprès de cet étudiant qui entache l’image de notre école fondée sur des valeurs de respect, de diversité et d’humanisme ».