Strasbourg: Une manifestation de cyclistes contre la fermeture d'une piste derrière le Parlement

MOBILISATION Puisqu'ils craignent la fermeture d'une piste cyclable derrière le Parlement européen à l'aube de travaux de sécurisation, des cyclistes organisent notamment une manifestation dans la capitale française du vélo...

Bruno Poussard

— 

Au bord de l'eau, la piste cyclable qui va bientôt comporter de nouvelles grilles se trouve derrière un des bâtiments du Parlement, lui-même situé derrière le conseil de l'Europe.
Au bord de l'eau, la piste cyclable qui va bientôt comporter de nouvelles grilles se trouve derrière un des bâtiments du Parlement, lui-même situé derrière le conseil de l'Europe. — B. Poussard / 20 Minutes.
  • Des travaux de sécurisation annoncés des berges au pied du Parlement européen font craindre la fermeture d'une nouvelle piste cyclable à Strasbourg.
  • Dans la capitale nationale du vélo, plusieurs cyclistes habitués de cet axe au quotidien s'en inquiètent et se mobilisent avec une manifestation, entre autres.

C’est leur chemin. Tous les jours, pour rejoindre le centre de la capitale française du vélo, de nombreux cyclistes de la Robertsau empruntent la piste cyclable située quai du bassin de l’Ill, derrière un des bâtiments du Parlement européen. Mais, à l’annonce de nouveaux travaux de sécurisation autour de l’institution, ils craignent de voir l’axe fermé.

Certains l’ont récemment découvert sur trois feuilles collées sur un grillage, après des arbres coupés pendant l’été. Devant l’absence d’autre itinéraire cyclable vers le centre-ville de Strasbourg (après l’avenue de l’Europe), plusieurs d’entre eux ont donc décidé de défendre cette piste avec une pétition avant  une manifestation, ce jeudi à 17h30.

Trois petites feuilles annoncent les travaux de sécurisation à venir aux abords des institutions.
Trois petites feuilles annoncent les travaux de sécurisation à venir aux abords des institutions. - B. Poussard / 20 Minutes.

Le seul axe cyclable pour rejoindre le centre

« A défaut d’être suicidaire en prenant la très passante allée de la Robertsau, c’est l’itinéraire le plus direct », défend Emmanuel Jacob, derrière Le Blog de la Robertsau. Et suivi par Bernard Irrmann, du groupe d’usagers de ce quartier du nord de Strasbourg Velaüch : « La piste est très fréquentée par piétons et cyclistes, c’est un axe important ! »

Cet adepte quotidien de la bicyclette a pu encore s’en rendre compte mardi, en tractant pour alerter les habitués sur ce chantier. En parallèle, l’Association de défense des intérêts de la Robertsau a déposé un recours en préfecture. « Une fermeture irait à l’encontre des politiques de préconisation des transports doux », insiste Jacques Gratecos, le président.

La piste cyclable.
La piste cyclable. - Capture d'écran / Strasmap.

Une « fermeture en cas d’alerte » seulement

La ville n’a pas été informée de ces aménagements à venir autour du Parlement. Contactée par l’intermédiaire de son service communication, l’institution, elle, précise :

« Les travaux comprennent des nouvelles plantations le long des berges ainsi que des portails sur chaque extrémité permettant la fermeture des berges en cas d’alerte. La décision de la fermeture des berges sera prise par les autorités françaises, en concertation avec les services de sécurité du Parlement. »

>> A lire aussi : Quels arguments face aux craintes d'un départ du Parlement européen?

Adjoint en charge des mobilités alternatives, Jean-Baptiste Gernet comprend la réaction des usagers de la piste cyclable : « C’est acceptable si cela reste exceptionnel, mais il ne faudrait pas que ce soit le cas à chaque session parlementaire (de quatre jours, tous les mois). » Quelle urgence ou alerte pourrait déclencher une fermeture des futures grilles ?

Mais des craintes plus larges des usagers

Une réunion entre la ville, la préfecture et le Parlement doit se tenir à ce sujet vers le 20 octobre. D’ici-là, les opposants à une possible fermeture - rejoints par l’association CADR 67 - comptent mobiliser pour se faire entendre. « S’ils ferment pour les sessions, par exemple », Emmanuel Jacob, craint « que ça dure, comme l’état d’urgence ».

Une petite affiche l'annonce, les usagers de la piste ont prévu de manifester ce jeudi 12 octobre à 17h30.
Une petite affiche l'annonce, les usagers de la piste ont prévu de manifester ce jeudi 12 octobre à 17h30. - B. Poussard / 20 Minutes.

En plus de critiquer de ne pas avoir été consultés, les usagers de la piste regrettent ce qu’ils voient comme « une privatisation des berges » et « une bunkerisation des institutions ». « Pour un impératif de sécurité, on va tout fermer partout alors ? », s’interroge Bernard Irrmann. Car la piste sur la berge en face est déjà bouclée depuis 2015.

>> A lire aussi : INFOGRAPHIE. Avec les déplacements au travail, Strasbourg confirme son rang de capitale du vélo

Ils redoutent aussi qu’une telle fermeture ne soit ensuite un exemple pour d’autres, à plus long terme. « Non loin, pourquoi ne demanderaient-ils pas la même chose au nouveau consulat de Turquie, au bord du canal de la Marne ? », questionne enfin Jacques Gratecos. Dans la capitale nationale du vélo, les cyclistes doivent encore se défendre.