Lorraine: Les avocats bloquent le tribunal de Metz contre une réforme de la carte judiciaire, un mouvement naissant?

JUSTICE Parce qu’ils craignent pour l’avenir de la cour d’appel de Metz, les avocats de la ville sont en grève pour trois jours. Et d’autres actions similaires pourraient avoir lieu ailleurs en France…

B.P. avec AFP

— 

Les avocats du barreau du Metz sont en grève pour trois jours à partir de ce mardi 3 octobre, avant les annonces de la ministre de la justice. Illustration
Les avocats du barreau du Metz sont en grève pour trois jours à partir de ce mardi 3 octobre, avant les annonces de la ministre de la justice. Illustration — M.LIBERT/20 MINUTES

Ils avaient annoncé une grève de trois jours, dès lundi soir. Ce mardi matin, une cinquantaine d’avocats du barreau de Metz bloquent aussi le palais de justice de la ville à l’aide de barrières et de banderoles. Leur courroux : une  réforme de la carte judiciaire, qui menacerait selon eux l’avenir de la cour d’appel messine, comme d’autres, en France.

En attendant que la nouvelle ministre de la Justice ne dévoile ce vendredi ses grands projets, les avocats lorrains craignent une réorganisation des cours d’appel dans le pays qui, à terme, pourrait menacer certaines d’entre elles. Dont Metz où certains pouvoirs pourraient être transférés à Nancy, à en croire le bâtonnier Marc Charruet.

Un mouvement d’avocats appelé à s’étendre ?

D’après les avocats messins mobilisés avec une nouvelle carte judiciaire dans les mains, ce projet prévoirait enfin de ne garder que treize cours d’appel, contre plus de 30 aujourd’hui. C’est pourquoi le mouvement pourrait s’étendre plus largement. D’après Le Républicain Lorrain, le tribunal de Thionville est aussi à l’arrêt jusqu’à jeudi.