Alsace: A Fessenheim, la plus grande inégalité de salaire de France entre hommes et femmes

SOCIETE Déjà largement connue pour son record de la plus vieille centrale nucléaire du pays, la commune de Fessenheim dispose aussi du plus gros écart de salaire entre les hommes et les femmes en France…

B.P.

— 

Fessenheim est déjà très connue en France pour sa centrale nucléaire. Illustration
Fessenheim est déjà très connue en France pour sa centrale nucléaire. Illustration — B. Poussard / 20 Minutes.

En France, la commune de Fessenheim est surtout connue pour sa centrale nucléaire. La plus vieille du pays. Mais c’est aussi dans ce coin frontalier au bord du Rhin que l’on retrouve la plus grande inégalité française de salaire entre les hommes et les femmes, d’après une étude de l’Insee relayée par le magazine Capital.

>> A lire aussi : Et les voisins allemands, que pensent-ils de Fessenheim, plus vieille centrale française?

Nommé « Salaire net horaire moyen selon la catégorie socioprofessionnelle, le sexe et l’âge en 2014 », ce rapport publié en mai 2017 pointe à Fessenheim des moyennes salariales horaires de 12 euros pour les femmes contre 17,68 euros pour les hommes. Soit une différence de 32,1 %.

Un écart français moyen de 16,4 % contre 32,1 % à Fessenheim

Au niveau national, sur les 771 territoires urbains étudiés par l’Insee, l’écart moyen est de 16,4 %, en défaveur des salariées. Avec des disparités marquées suivant les catégories et milieux professionnels, mais aussi les lieux géographiques.

>> A lire aussi : Les raisons de la plus faible croissance de population de France dans le Grand Est

Sur les 100 principales agglomérations françaises, le Grand Est est ainsi en « bonne » position de ce triste classement, avec Belfort (12,04 euros contre 15,95), Thionville (10,78 contre 14,12) et Colmar (11,77 contre 15,37) sur le podium établi.