L'association Emmaüs estime que ses camions de ramassage de dons sont ciblés par des contrôles de la police aux frontières depuis trois semaines. Illustratio
L'association Emmaüs estime que ses camions de ramassage de dons sont ciblés par des contrôles de la police aux frontières depuis trois semaines. Illustratio — A. GELEBART / 20 MINUTES

IMMIGRATION

Forbach: La colère d'Emmaüs qui estime ses compagnons ciblés par la police aux frontières

A Forbach, l’association Emmaüs, dont la moitié de la communauté est sans-papiers, s’insurge contre ce qu’elle voit comme des contrôles ciblés de ses compagnons au volant des camions de ramassage …

A Forbach, l’association Emmaüs est en colère. Ainsi que son président le raconte à nos confrères de France Bleu Lorraine Nord, la communauté de la ville du nord de la Moselle estime que ses camions de ramassage de dons sont particulièrement ciblés par des contrôles de la Police de l’air et aux frontières, la Paf.

La moitié de la communauté sans-papier

Alors que les compagnons d’Emmaüs à Forbach sont pour moitié sans-papiers, ses camions seraient selon ses dires contrôlés fréquemment depuis trois semaines.

Plusieurs arrestations auraient eu lieu. Et des compagnons n’oseraient plus prendre le volant des camions de ramassage. La Paf a démenti ces affirmations auprès de nos confrères.