Strasbourg: Attention, le 1er janvier 2018, les contrôles du stationnement payant vont se durcir

REFORME Avec la réforme du stationnement payant appliquée dès le 1er janvier 2018, Strasbourg compte bien en profiter pour renforcer les contrôles, autant en moyens humains que techniques...

Bruno Poussard
— 
Finis les PV, place aux forfaits pour les fraudes du stationnement payant, à Strasbourg comme ailleurs, au 1er janvier 2018. Illustratio
Finis les PV, place aux forfaits pour les fraudes du stationnement payant, à Strasbourg comme ailleurs, au 1er janvier 2018. Illustratio — G. varela / 20 Minutes

Finies les sanctions pénales, place aux forfaits. Le 1er janvier 2018, partout en France, la réforme du stationnement payant entrera en vigueur. Dans chaque ville, ce sera désormais à la mairie de gérer les infractions.

>> A lire aussi : Strasbourg: Avis aux automobilistes, les règles vont (un peu) changer pour se garer en voirie

Mais à Strasbourg, pas de gros changement à prévoir côté amendes. Elles resteront à 17 euros, mais 35 euros en cas de paiement plus de 72 h après l’infraction (en déduisant cela dit la somme déposée dans l’horodateur s’il s’agit d’un dépassement de temps).

« Contre une fraude toujours trop grande »

C’est du côté des contrôles qu’un renforcement est attendu. Votée ce lundi en conseil municipal, la délégation de service public (de 7 ans) pour la gestion du parc de stationnement dans les rues de la ville (à un exploitant privé) demande notamment l’augmentation et l’amélioration des contrôles « pour lutter contre une fraude toujours trop grande », selon l’adjointe chargée des marchés publics, Chantal Cutajar.

>> A lire aussi : Strasbourg: A l'Orangerie et l'Esplanade, le stationnement deviendra payant l'été prochain

Tandis que les agents de surveillance de la voie publique (les fameux ASVP) seront réaffectés sur le stationnement gênant (et sur d’autres missions de tranquillité publique), de nouveaux agents privés se concentreront sur les amendes du stationnement payant.

De nouvelles pochettes plastifiées sur les pare-brises

Et l’entreprise délégataire retenue – qui sera dévoilée à l’issue du vote du conseil municipal – intégrera des moyens modernisés (à l’heure du paiement dématérialisé). Ainsi, les images des scooters de l’ Observatoire du stationnement (qui scanne déjà les plaques pour des études) pourront maintenant servir à orienter les tournées des agents.

>> A lire aussi : Strasbourg : Votre voiture en stationnement fait l’objet de toutes les attentions

Et pour prévenir les véhicules verbalisés, de nouvelles pochettes plastifiées seront désormais collées sur les pare-brise.