Strasbourg: Un nouveau collectif de parents lance une pétition contre la pollution de l'air

ENVIRONNEMENT A l’occasion de la journée nationale de la qualité de l’air ce mercredi 20 septembre, un nouveau collectif de parents strasbourgeois a relancé une pétition pour lutter contre la pollution…

B.P.

— 

Un nouveau collectif de parents strasbourgeois demandant aux autorités d'aller plus loin dans la lutte contre la pollution atmosphérique. Illustration
Un nouveau collectif de parents strasbourgeois demandant aux autorités d'aller plus loin dans la lutte contre la pollution atmosphérique. Illustration — G. VARELA / 20 MINUTES

Plus d’espaces verts, baisse des déchets incinérés ou vignettes Crit’Air toute l’année, les mesures demandées sont nombreuses. Dans une pétition relancée à l’occasion de la Journée nationale de la qualité de l’air ce mercredi 20 septembre, le collectif Family Air, monté cet été, demande de lutter plus efficacement contre cette pollution à Strasbourg.

Parce que « les enfants en sont les premières victimes » et que «les pics de pollution sont très nombreux à Strasbourg », justifient notamment les parents, enseignants et professionnels de la petite enfance réunis derrière cette mobilisation. Sur le site Change.org, la pétition a rassemblé un peu plus de 800 signataires à l’heure actuelle.

>> A lire aussi : Chauffage, vélos ou feux rouges, comment l’Eurométropole de Strasbourg veut vous faire mieux respirer

Les vignettes Crit’Air à Strasbourg à partir de cet automne

A Strasbourg, les vignettes Crit’Air devraient prendre effet cet automne en cas de pics de pollution. Bien mais insuffisant pour le collectif. En début de semaine, le gendarme de la qualité de l’air, Atmo Grand Est, assurait par ailleurs que l’on respire mieux, sans que la pollution atmosphérique (et ses risques) ne se fasse(nt) plus sentir pour autant, loin de là.

>> A lire aussi : La feuille de route de l'instauration de la vignette Crit'Air et de la circulation différenciée à Strasbourg

A Strasbourg, l’Eurométropole veut aussi poursuivre sa politique de « Ville et métropole respirables » de France en s’intéressant à de nouvelles actions, autour des cheminées et du chauffage au bois, en encourageant l’utilisation du vélo à assistance électrique, ou avec une meilleure gestion des flux et des feux rouges sur certains axes routiers.