Pollution de l’air: Chauffage, vélos ou feux rouges, comment l’Eurométropole de Strasbourg veut vous faire mieux respirer

ENVIRONNEMENT L’agglomération va poursuivre ses efforts et lancer de nouvelles actions pour améliorer la qualité de l’air du territoire strasbourgeois…

Alexia Ighirri

— 

Strasbourg: Chauffage, vélos ou feux rouges, comment l'Eurométropole veut vous faire mieux respirer (Archives)
Strasbourg: Chauffage, vélos ou feux rouges, comment l'Eurométropole veut vous faire mieux respirer (Archives) — G. VARELA /20 MINUTES

Chiffres à l’appui, le gendarme de la qualité de l’air dans la région Atmo Grand Est assure que l’on respire mieux. Mais ce n’est pas pour autant que la pollution atmosphérique ne se fait pas sentir et constitue encore un risque pour la population. D’autant plus que l’Alsace n’est pas à l’abri de nouveaux grands épisodes de pollution pour les particules l’hiver ou à l’ozone l’été.

>> A lire aussi: Nicolas Hulot dévoile ses quatre mesures phares du Plan Climat

L’Eurométropole de Strasbourg va donc poursuivre sa politique de « Ville et métropole respirables » de France et lancer de nouvelles actions à destination des habitants de l’agglomération.

Chauffage. La collectivité mène actuellement une étude visant à mieux connaître la composition du parc des cheminées et appareils de chauffage au bois, parce que « les poêles à bois individuels sont responsables d’un tiers des émissions de particules », souligne Françoise Schaetzel. La conseillère eurométropolitaine en charge du suivi de la qualité de l’air indique que déjà 200 identifications de poêles à bois ont été recensées dans le but d’aider les foyers, via un fonds de soutien, à remplacer leur poêle à bois pour un modèle plus récent et moins polluant.

Vélos électriques. Pour motiver les habitants de l’Eurométropole à lâcher leur voiture et prendre le vélo sur de plus grandes distances, l’usage du vélo à assistance électrique (VAE) sera encouragé. En mettant par exemple en place des journées de test dans les communes ou les entreprises. Ou en plébiscitant une offre qui, en partenariat avec Vélhop, permet à l’usager de tester un VAE éligible à la prise en charge employeur de 50 %. Et s’ils sont conquis, les cyclistes pourront se tourner vers un « package véloptimiste » aux avantages financiers négociés par la collectivité avec banques ou assurances. Le nombre actuel de VAE en circulation sur l’Eurométropole est estimé à 2.030. La collectivité se fixe un objectif de 25.000 utilisateurs en 2025.

>> A lire aussi: La feuille de route de l'instauration de la vignette Crit'Air et de la circulation différenciée à Strasbourg

Feux rouges. « Grâce à un algorithme, on veut gérer les feux rouges pour pouvoir faire en sorte que les automobilistes ne soient pas constamment obligés de s’arrêter et de réaccélérer », explique Françoise Schaetzel. Une initiative qui sera bientôt suivie par une meilleure gestion des flux sur certains axes routiers des communes. Une étude est en effet en cours pour intégrer les prévisions de trafic et de qualité de l’air aux outils de gestion du Sirac.