Nancy: Du cobalt radioactif disparaît du laboratoire

FAITS DIVERS Une pastille de cobalt radioactif, confinée dans un coffre-fort de l’Institut Jean-Lamour (IJL) de Nancy, pourrait avoir été volée…

G.V.

— 

Un brassard de police. Illustration.
Un brassard de police. Illustration. — Witt - Sipa

Selon une information de L’Est Républicain, une pastille de cobalt 57, stockée dans un coffre-fort de l’Institut Jean-Lamour à Nancy, a disparu. Grande comme une pièce d’un euro, la substance radioactive ne se trouve plus depuis au moins mardi, date de la constatation des faits, dans le coffre qui n’a pas été forcé.

La pastille peut se monnayer plusieurs milliers d’euros

Un vol ? Un coffre qui n’a été verrouillé ? Une erreur, le coffre étant encore dans les anciens locaux de l’Institut en cours de déménagement ? Quoi qu’il en soit, cette pastille peut se monnayer plusieurs milliers d’Euros.

Cependant, pas de panique. Pour le cobalt 57, seul un contact « rapproché et extrêmement prolongé serait susceptible d’occasionner des brûlures », a expliqué l’Institut à nos confrères. Il est généralement utilisé pour la détection du plomb dans les peintures. Une enquête de police est en cours.