Alsace: Les manuels numériques arrivent au lycée Emile-Mathis pour la rentrée scolaire

EDUCATION Parmi les 50 établissements pilotes de l’opération « Lycée 4.0 » de la région Grand Est, le lycée Emile-Mathis, en Alsace, abordera la rentrée avec des ressources et équipements numériques nouveaux ce lundi…

Bruno Poussard

— 

Suivant les besoins et les projets de leurs professeurs, les élèves du projet régional pourront venir en classe avec un ordinateur, une tablette, ou leurs smartphones et ce à des fins pédagogiques.
Suivant les besoins et les projets de leurs professeurs, les élèves du projet régional pourront venir en classe avec un ordinateur, une tablette, ou leurs smartphones et ce à des fins pédagogiques. — Pixabay / Creative Commons.
  • Dans le Grand Est, 50 lycées pilotes effectuent une rentrée numérique avec de nouveaux manuels scolaires, un plan proposé par la région.
  • En Alsace, le lycée Emile-Mathis est prêt, même si les enseignants vont désormais devoir prendre de nouvelles habitudes pédagogiques.

Les nouvelles bornes Wifi ont été installées pendant l’été. A Schiltigheim, le lycée Emile-Mathis est désormais complètement couvert. Toutes ses classes sont aussi équipées de vidéoprojecteurs. Ce lundi, certains élèves débarqueront donc avec un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Pour bosser. Pas pour errer, en cours, sur YouTube ou Facebook.

>> A lire aussi : Et voici ce qui attend vos enfants à la rentrée à Strasbourg

Déjà moderne avec son grand « learning center » numérique (où sont regroupés bibliothèque, vie scolaire, espace de travail et lieu de vie) créé en 2013, l’établissement polyvalent de cette commune du nord de Strasbourg fait un nouveau pas en avant. Le manuel scolaire numérique arrive dans la quasi-totalité de ses classes à partir de cette rentrée 2017.

Un cours de construction navale agrémenté de 3D

Pas question de simples livres d’études en PDF. Ni de passer son temps derrière l’écran. Mais d’offrir aux élèves une diversité d’enrichissements de leurs programmes, à travers tous les médias, du texte au son en passant par l’image. Des ressources interactives aussi accessibles en dehors de ces nouveaux manuels, sur le web ou sur un  Moddle par exemple. Et déjà utilisées par certains.

« Grâce à un partenariat avec Arte, un professeur d’histoire peut prendre en complément un bout de reportage sur la Seconde Guerre mondiale », illustre l’ ex-proviseur Denis Feidt, parti au sud de Strasbourg cet été. Un cours de construction navale pourra aussi être agrémenté de 3D tandis qu’un prof de langues pourra utiliser un extrait d’une chaîne de télé étrangère.

>> A lire aussi : Dans une école alsacienne, la Twictée aide les élèves à apprendre à lire et écrire

Baignant déjà dans une culture numérique, le lycée Emile-Mathis n’a pas voulu rater l’opportunité de figurer parmi les 50 établissements pilotes de l’opération « Lycée 4.0 » lancée par la région Grand Est. Une première nationale qui propose notamment une aide financière à l’achat d’un nouvel équipement (jusqu’à 400 euros) et l’acquisition des fameux manuels.

Des profs « qui devront sortir de leur zone de confort »

Si la livraison du matériel commandé est prévue d’ici le 15 septembre, les ressources sont déjà accessibles (via leur ENT) par tous les lycéens, dont certains viendront avec leur équipement. « L’objectif n’est pas qu’il soit sorti tout le temps, clarifie le documentaliste Frédéric Absalon. Mais qu’il soit utilisé quand l’enseignant le juge nécessaire, en plus de son cours “normal”. »

Et le chargé de mission de la Délégation académique au numérique pour l’éducation (Dane) de renchérir : « Si un professeur a besoin d’une petite information ou d’un exercice interactif, il n’aura plus forcément besoin de réserver la salle info en avance, mais il pourra rapidement demander à ses élèves de sortir leur tablette. »

Les élèves peuvent acheter un nouvel équipement numérique avec l'aide de la région Grand Est, s'ils se trouvent dans un des lycées intégrés au dispositif.
Les élèves peuvent acheter un nouvel équipement numérique avec l'aide de la région Grand Est, s'ils se trouvent dans un des lycées intégrés au dispositif. - Pixabay / Creative Commons.

Les pratiques de plus en plus enrichies viendront au fil des mois. Et les professeurs (rentrés à près de 70 % dans le dispositif au lycée Mathis) seront accompagnés dans la transition. « Ils devront sortir de leur zone de confort, il faut de la volonté, de l’énergie », reconnaît Dominique Zahnd, coordinatrice de la Dane, à propos des techniques d’enseignement en évolution.

>> A lire aussi : Alsace: La rentrée scolaire se prépare en musique dans 80% des établissements

Des enseignants référents pour former leurs collègues

Volontaires pour devenir référents auprès de l’académie à différents niveaux, des enseignants déjà engagés dans le numérique disposeront de temps pour former en interne leurs collègues – « qui veulent apporter une plus-value », selon Frédéric Absalon – au sein des lycées. « Tout ça se fera par petits pas, pas question de tout bousculer », assure Dominique Zahnd.

Les inquiétudes liées à ces innovations sont d’abord techniques. Les prises seront-elles suffisantes pour les recharges ? Comment la variété d’équipements sera-t-elle gérée en classe ? Les lycéens seront peut-être assez ingénieux, mais leurs questions demanderont de trouver des solutions au début de l’expérimentation. « A nous d’être inventifs », termine Denis Feidt.