Moselle: Neuf mois de prison ferme pour avoir tenté d’incendier une salle de prière musulmane

JUSTICE Surpris samedi en train de déverser de l’essence pour essayer de mettre le feu à une salle de prière de Behren-lès-Forbach, un homme a été condamné mardi, en Moselle…

B.P. avec AFP
— 
C'est la salle de prière musulmane de Behren-lès-Forbach qui a été ciblée samedi. Illustration
C'est la salle de prière musulmane de Behren-lès-Forbach qui a été ciblée samedi. Illustration — Capture d'écran / Google Street View.

Trois jours après les faits, l’homme a écopé de 18 mois de prison. Neuf ferme, neuf avec sursis, assortis d’une mise à l’épreuve. Samedi soir, ce Lorrain de 52 ans a été surpris en train de déverser de l’essence à l’entrée d’une salle de prière musulmane qu’il espérait incendier en Moselle.

Pour « faire peur » aux musulmans, qu’il assimilait à des « gens dangereux »

S’il a réussi à s’enfuir lorsqu’un fidèle est arrivé, à Behren-lès-Forbach, le suspect a été retrouvé dimanche par les policiers. D’après les explications du parquet de Sarreguemines à l’AFP, Il voulait « faire peur » aux musulmans, qu’il assimilait à des « gens dangereux » ou des « terroristes », et ce « en fréquentant un site d’extrême droite ».

Originaire de Forbach, il a donc été condamné ce mardi par le tribunal correctionnel de Sarreguemines pour « tentative de destruction du bien d’autrui par un moyen dangereux ». S’il s’est dit en état d’ivresse au moment des faits, le Mosellan a néanmoins reconnu qu’il était conscient de ce qu’il faisait.