Olympique Lyonnais-Racing club de Strasbourg: Des supporters alsaciens agressés par des fans de l'OL

LIGUE 1 Plusieurs fans du RC Strasbourg rapportent ce lundi des cas d'agression autour du match de football joué contre l'Oympique Lyonnais samedi...

Olivier Aballain

— 

Le Stade des Lumières,  Lyon, en 2016
Le Stade des Lumières, Lyon, en 2016 — AsGunReview . Wikimedia Commons

Voir leur équipe perdre 4-0 à Lyon n’aurait pas dû entamer la joie des supporters du RC Strasbourg, qui fêtaient leur retour dans l’élite du football samedi. Mais certains ont connu une expérience bien plus amère, si l’on en croit un long témoignage posté lundi sur le réseau social Facebook.

Intitulé « Vous n’aurez pas notre passion », le post Facebook rapporte des agressions subies aux abords du stade, avant et après le match qui a opposé les promus alsaciens et la grosse machine lyonnaise, pour le compte de la première journée de Ligue 1. L’Olympique lyonnais confirme qu’un incident a bien été signalé par les services de sécurité ce soir-là, « sur un parking », et que l'« identification des individus impliqués » est en cours.

Etranglé avec son écharpe, frappé…

Charles (prénom d'emprunt), l’un des supporters agressés, a fait parvenir à 20 Minutes une photo de son œil tuméfié, après avoir reçu « une droite » de la part d’un (prétendu fan) lyonnais.

L'œil tuméfié d'un supporter strasbourgeois qui dit avoir été agressé à Lyon
L'œil tuméfié d'un supporter strasbourgeois qui dit avoir été agressé à Lyon - 20 Minutes

« C’étaient des supporters isolés, pas de gros groupes organisés », témoigne ce Strasbourgeois de 29 ans venu à Lyon « avec des potes », par ses propres moyens. Il comptait déposer plainte dans la journée de lundi après être rentré à Strasbourg dans la journée de dimanche. Deux autres supporters indiquent avoir déjà porté plainte par ailleurs, à leur retour à Strasbourg.

Selon Charles, environ une dizaine d’incidents auraient été rapportés, « aussi bien dans le stade qu’en dehors ». Un fan strasbourgeois aurait ainsi été étranglé par sa propre écharpe de supporters alors qu’il se rendait aux toilettes, un autre aurait été frappé à coups de pied après avoir été mis au sol… 

Pas d’incident dans le parcage visiteurs

Le post Facebook fait état d’agressions subies dès l’arrivée sur le parking P7 du Parc OL (renommé Groupama Stadium), et qui se sont prolongées après le match, « à 5 contre 25 ». « Ils nous traitaient d'"Allemands", disaient qu’on n’était pas dans notre pays », explique encore Charles. Un Alsacien « venu en famille » explique que son beau-frère a eu la clavicule cassée dans ces affrontements.

Selon nos informations, les faits rapportés concernent pour l’instant uniquement des supporters qui ne faisaient pas partie du déplacement « officiel » des 1.980 fans du RC Strasbourg, intégrés directement au parcage visiteurs (portion de tribune sécurisée et réservée aux fans de l’équipe adverse).

Le RC Strasbourg, qui venait seulement lundi midi de prendre connaissance de ce témoignage, indique « qu’en dehors de cela le déplacement s’était très bien déroulé ». Selon le site RCS Live, certains fans lyonnais ont même salué l’activité du kop strasbourgeois regroupé dans le parcage.

« Si ces faits d’agression sont avérés, nous condamnons bien sûr toute violence », indique la direction du RC Strasbourg, qui s’en remet aux autorités lyonnaises pour gérer les suites de ces témoignages.

La direction de l’Olympique lyonnais confirme que de nombreux supporters strasbourgeois se sont « sans doute retrouvés noyés dans le volume » des supporters lyonnais, ce qui «augmente les risques d’incidents avec des gens qui ne sont, en fait, pas de vrais supporters». « Mais nous ne savons pas encore ce qui s’est passé, nous sommes en train d’enquêter », explique Annie Saladin, la directrice de l’organisation et de la sécurité à l’OL.

Environ 750 stadiers étaient mobilisés samedi au Groupama Stadium, en plus des forces de l’ordre.