Bonne nouvelle! La population du grand hamster d’Alsace, espèce menacée, est en hausse

ANIMAUX Les résultats de la campagne de comptages du printemps 2017 des terriers de hamsters sont encourageants pour cette espèce locale menacée…

A.I.

— 

Bonne nouvelle! La population du grand hamster d'Alsace, espèce menacée, est en hausse (Archives)
Bonne nouvelle! La population du grand hamster d'Alsace, espèce menacée, est en hausse (Archives) — G . VARELA / 20 MINUTES

Nos amis les rongeurs peuvent sourire à pleines dents ! Selon la campagne de comptages du printemps 2017 du nombre de terriers de hamsters, réalisée chaque année, la population de grand hamster d’Alsace (espèce locale menacée) regagne du terrain.

Si elle prévient que ce comptage « ne traduit pas directement le nombre de hamsters mais quantifie scientifiquement l’évolution des populations », la préfecture du Bas-Rhin indique que les résultats montrent une hausse des populations avec 523 terriers recensés contre 400 en 2016, 224 en 2015 et 436 en 2014.

L’espèce est présente dans 21 communes alsaciennes en 2017 contre 15 en 2016. L’aire de répartition de l’espèce retrouve son niveau de 2012.

>> A lire aussi: Des agriculteurs prennent soin du grand hamster d'Alsace (toujours menacé) avec des doubles cultures

Néanmoins Stéphane Giraud, directeur de l’association de défense de l’environnement Alsace Nature, a réagi avec prudence auprès de l’AFP : « C’est positif, bien sûr, mais on peut se demander en quelle mesure ces résultats sont dus à de réels progrès sur la préservation de l’habitat du hamster, ou s’ils ne sont pas dus surtout aux opérations régulières de lâchers de hamsters ».

>> A lire aussi: Quand le maïs pousse le grand hamster à tuer ses bébés

L’espèce menacée bénéficie d’un programme de protection. En plus de mesures prises par le précédent gouvernement pour sauver le rongeur, l’ancienne secrétaire d’Etat en charge de la biodiversité Barbara Pompili avait encouragé les acteurs engagés dans la préservation du grand hamster à avoir recours à la création d’une zone prioritaire pour la biodiversité.