VIDEO. Strasbourg: Des véhicules du futur se baladent dans les rues de la ville

ECONOMIE Voitures autonomes, navette multimodales, les modes de déplacements du futur sont à l’honneur dans les rues strasbourgeoises à l’occasion du 12e congrès européen des ITS (Systèmes et services de transport intelligents)…

Gilles Varela
— 
Cristal, nouveau système de transport bi modal et électrique. Strasbourg le 19 06 2017.
Cristal, nouveau système de transport bi modal et électrique. Strasbourg le 19 06 2017. — G. Varela / 20 Minutes
  • Le 12e congrès européen des Systèmes et services de transport intelligents vient d’ouvrir ses portes à Strasbourg
  • L’occasion de découvrir des véhicules autonomes, 100 % électriques, ou bien vos futurs moyens de transport publics

Si vous avez croisé une sorte de voiture qui ressemble à un gros jouet ou une autre sans conducteur vers le Pont de Kehl, ne vous étonnez pas. Il s’agit de démonstrations organisées à l’occasion du 12e congrès européen des ITS (Systèmes et Services de Transport Intelligents).

Bon, ne rêvez pas quand même, l’heure de circuler comme dans Blade Runner à Strasbourg n’est pas encore venue et vous ne verrez pas non plus le prototype d’une voiture-avion amphibie. En revanche vous allez avoir l’occasion de tester, concrètement, les dernières innovations en matière de véhicules autonomes, de mobilité et d’environnement. Mais attention, ce n’est pas la fête foraine. Ce congrès va traiter la question du fonctionnement des systèmes de transport intelligents. Il va aussi, au gré  de nombreuses conférences ouvertes aux professionnels et aux particuliers, traiter des questions de mode de livraison de marchandises ou bien encore de l’évolution des transports connectés et automatisés. Tout un programme.

Et comme ce congrès se penche également sur les défis que pose le passage des frontières pour la mobilité intelligente des personnes et des marchandises, quelques véhicules autonomes (sans chauffeur) ont franchi symboliquement le Rhin.

Montez, vous serez les premiers

Autre réjouissance, pendant le congrès (du 20 au 22 juin), il sera possible de tester Cristal Lohr, un transport public de nouvelle génération qui est mis en service gratuitement entre la gare de Strasbourg et le PMC.

Le véhicule peut, selon les besoins, devenir soit un véhicule particulier disponible en libre-service pour les détenteurs d’un permis B, soit un bus pour la collectivité conduit par un chauffeur professionnel. Car la particularité de cette innovation, c’est d’être modulable et bi modale, un double usage qui favorise son exploitation en continu… et donc de permettre des économies d’exploitation à la collectivité. Avec son utilisation complémentaire du réseau de bus et de trams de l’Eurométropole, la société alsacienne Lohr a bon espoir de positionner son véhicule pour résoudre également le casse-tête du « premier ou dernier kilomètre ». En effet, plusieurs voitures peuvent être reliées les unes aux autres selon les besoins. Indépendantes, elles peuvent aussi être attelées les unes aux autres comme un petit train (quatre au maximum) et permettent de véhiculer 58 personnes dans ces conditions. Un double usage privé-public qui intéresse vivement la ville et l’Eurométropole de Strasbourg… mais aussi d’autres villes françaises. Un impératif pour une survie économique du projet.

>> A lire aussi : VIDEO. Strasbourg: Une voiture électrique, 100% connectée et qui peut se transformer en petit train

Si le premier véhicule est prêt, il faudra encore patienter pour voir en œuvre son exploitation en système autonome, sans conducteur. Toujours en phase d’études il faudra attendre 2018 pour voir les premières annonces, notamment à Las Vegas. Et de toute façon, dans cette configuration, il ne pourra circuler qu’en zone dédiée et non partagée », explique Jean-François Argence, directeur des nouvelles mobilités chez Lohr. Et là encore, des barrières législatives vont devoir tomber…