VIDEO. Alsace: On vous dit pourquoi Kaysersberg va être élu «Le village préféré des Français»

TELEVISION Kaysersberg, petite commune du Haut-Rhin, représente le Grand Est dans l’émission de France 2 « Le village préféré des Français », animée par Stéphane Bern, ce mardi 13 juin…

Gilles Varela

— 

Kaysersberg dans le Haut-Rhin. Illustration.
Kaysersberg dans le Haut-Rhin. Illustration. — Wikimedia commons
  • Eguisheim a été le premier lauréat de l’émission de France 2 en 2013
  • Et quand on gagne, on a le droit à une petite plaque à l’entrée du village. Classe, non ?

Et pourquoi pas Kaysersberg ? Oui, cette année encore l’Alsace pourrait briller dans l’émission du mardi 13 juin présentée sur France 2 par Stéphane Bern, Le village préféré des Français. Et avec elle entraîner toute la région. Car c’est bien ce petit village alsacien, situé dans le Haut-Rhin près de Colmar, avec son beau château médiéval sur les hauteurs, qui a été choisi pour représenter le Grand Est.

Et un couronnement dans la région, ça ne serait pas nouveau car l’Alsace a pour habitude de bien se classer, voire d’arriver en tête comme ce fut le cas d’Eguisheim, lauréat de l’émission en 2013, et d’Andlau, deuxième en 2014. Mais alors quels sont les atouts dont peut se prévaloir le village pour voir l’animateur au brushing impeccable lui attribuer la plaque commémorative du « Village préféré des Français », lors de l’émission suivie par plusieurs millions de téléspectateurs ? 20 Minutes vous donne les clés…

>> A lire aussi: Les touristes se déplacent en masse pour découvrir le «Village préféré des Français»

Une vraie carte postale. Sur la route des vins d’Alsace, la petite commune de Kaysersberg ne manque pas de charme. Vignobles, géraniums au balcon, maisons à colombages, façades colorées, un château construit entre le XIIIe et le XVIe siècles qui surplombe le village et offre un point de vue imprenable… Nul doute, la commune de Kaysersberg est une étape incontournable en Alsace. Et pour les amoureux d’histoire, au cœur de la petite ville, se dresse la maison natale – devenue un musée – du docteur Albert Schweitzer, prix Nobel de la paix, pas moins que ça.

>> A lire aussi : Riquewihr est le «plus beau village de France» selon les Japonais

Une candidature gourmande. Parce que les atouts d’un village ce n’est pas que la pierre et des vues panoramiques à couper le souffle, Kaysersberg pourrait bien s’appuyer sur sa gastronomie. Les deux chefs étoilés, Olivier Nasti du Chambard et Jérôme Jaegle de L’Alchémille, n’hésiteront pas à remonter les manches pour présenter aux Français le savoir-faire gastronomique de cette petite ville ancrée au cœur d’une région où les chefs sont aussi nombreux que les ballons des Vosges. On se dit que la présentation d’un plat – tel qu’un baeckeoffe aux trois viandes – devrait, même à travers l’écran, émoustiller les papilles des téléspectateurs et assurer ainsi quelques voix supplémentaires.

>> A lire aussi : Des commerçants alsaciens prennent des cours d'hospitalité pour accueillir les touristes japonais

Un des plus authentiques marchés de Noël. Celui de Kaysersberg a réussi à se faire une petite notoriété en Alsace, malgré la rude concurrence de son voisin Colmar. En 2013, lors de son sacre, Eguisheim s’était appuyé sur l’authenticité et l’intimité de son marché de Noël. La commune a prodigué quelques conseils précieux à Kaysersberg pour sa candidature. Avec son côté authentique, le marché de Noël se niche dans la cité médiévale. Tous les artisans mettent la main à la pâte et la façade du musée d’histoire locale est, à Noël, astucieusement parée de la silhouette d’un sapin. Et cerise sur le bretzel, les producteurs de la vallée y proposent un marché paysan avec une sélection de produits du terroir.

>> A lire aussi: Quels sont les endroits les plus prisés par les photographes?

Emballé, c’est pesé. Autre atout beauté de Kaysersberg : Delphine Wespiser ! L’ex-Miss France est l’ambassadrice de charme du village et participera à la présentation du village lors de l’émission. Ce dernier pourra compter sur la notoriété cathodique de la Dame Blanche de Fort Boyard et la forte mobilisation des internautes qui se sont mobilisés pour l’occasion.

A moins que ce ne soit l’un de ses nombreux artisans avec leur savoir-faire alsacien que compte la commune, comme le potier et qui devrait, par sa simple présence, rappeler que derrière les murs et les remparts, ce sont surtout ses habitants qui font le charme d’un village.