Le redoux glace l'économie des stations

Ludovic Meignin - ©2008 20 minutes

— 

Seule la Bresse-Hohneck résistait encore hier. Après un bon début de saison, toutes les autres stations de sports d'hiver du massif vosgien ont fermé leurs pistes ces dernières heures, faute de neige. Un coup dur pour les professionnels de la montagne, déjà fragilisés financièrement par une très mauvaise saison l'an passé. « C'est toute l'économie locale qui souffre de cette situation », soulignait hier Luc Kramarz, chef d'exploitation du domaine de La Serva, au Champ du Feu, unique domaine de ski alpin du Bas-Rhin. Car au-delà du manque à gagner des saisonniers qui travaillent en station, les commerçants ne peuvent compter sur les revenus de la location de skis et les hôtels-restaurants tournent au ralenti.

Les caprices climatiques posent la question de la viabilité à long terme des stations de ski de moyenne montagne. « Les scientifiques parlent d'un réchauffement climatique progressif, mais là, ça a l'air plutôt exponentiel, estime Luc Kramarz. Si on essuie de tels hivers chaque année, je ne vois vraiment pas comment on pourra réussir à investir. » Le projet d'installation de canons à neige au Champ du Feu, pour lequel des études ont été engagées, pourrait ainsi s'en trouver remis en cause. Pour sa part, le domaine skiable de la Bresse-Hohneck a déjà pu se doter d'équipements de fabrication de flocons artificiels. Sans être la panacée, c'est grâce à eux qu'elle est parvenue à maintenir hier quinze pistes ouvertes et en bon état, sur les vingt-sept que compte son domaine.