Foot RCS vs Bourg en Bresse. Strasbourg  le 19 mai 2017 Lancer le diaporama
Foot RCS vs Bourg en Bresse. Strasbourg le 19 mai 2017 — G. Varela / 20 Minutes

SPORT

Football: La Meinau a fait le fête, les meilleures célébrations en marge de la montée de Strasbourg en Ligue 1

Grâce à son succès contre Bourg-en-Bresse vendredi (2-1), le Racing club de Strasbourg a été sacré champion de Ligue 2...

Deux heures après le coup de sifflet final vendredi, on entendait encore quelques supporters strasbourgeois chanter « On est en Ligue 1, on est en Ligue 1… » Mais l’ambiance était bien plus dingue avant et c’est bien normal :  avec sa victoire sur Bourg-en-Bresse (2-1), Strasbourg a été couronné champion de Ligue 2. Scènes de joie, envahissement du terrain… 20 Minutes a sélectionné ses célébrations préférées.

>> A lire aussi: Les meilleures idées pour fêter la montée (espérée) du Racing club de Strasbourg en Ligue 1

Celle qu’on attendait. Le trophée levé, le discours du président Marc Keller terminé, les footballeurs strasbourgeois se sont saisis du micro pour le très attendu chant de victoire de Racing : « Les pouuuuuuuuces en avant » a lancé Jérémy Grimm, sur l’estrade, devant la foule qui avait envahi le terrain.

Celle qu’on n’attendait pas. Ou plutôt celle que madame Jérémy Grimm n’attendait sûrement pas. Fin du match, les joueurs se positionnent autour de l’Alsacien, au pied de la tribune des familles de joueurs. Tous s’écroulent, sauf lui. Il porte un tee-shirt avec un message « Cathy, veux-tu m’épouser ? ». On n’a pas entendu la réponse, mais on met une pièce sur un « oui ».

Celle qui nous a fait dire « C’est mignon ». Les joueurs parcourent la pelouse pour savourer cette montée en Ligue 1. Et puis, subitement, le speaker passe son micro à un homme qui en profite pour passer le bonjour à sa maman. On avoue, on a d’abord pensé qu’un supporter était en train de troller. Il s’agissait en fait du défenseur Ernest Seka : « Ah mais je voulais juste passer le bonjour à ma maman, elle était là, donc je voulais lui faire un coucou ! » Plus tard, avant de quitter leur estrade, le micro a été mis dans les mains du petit garçon du gardien Alexandre Oukidja. Qui a lancé, plein d’assurance, serein, un « On est en Ligue 1 » ultra-craquant.

Celle qui ne nous a pas déçus. Ils s’étaient chauffés pendant une semaine. Les membres de la tribune ouest ont répondu présent. Tifo, fumis et chants, le kop a encore une fois été monstrueux. Au point de faire flipper le speaker et le délégué du match qui, voyant les fumis se multiplier en tribunes, ont menacé d’arrêter le match.

Bonus. A force d’écrire « la Meinau en feu », eh bien le stade a littéralement pris feu. Alors ce n’est pas l’incendie du siècle, la Meinau sera encore entière à la reprise. Les palettes qui servaient au lancement du feu d’artifice ont, semble-t-il, pris feu quand les feux d’artifice ont subitement repris dix minutes après la première salve.. Rien de grave au final, mais le stade et notamment les salons VIP ont été évacués. Les serveurs et le staff de l’équipe ont même trouvé refuge en salle de presse. Soirée inoubliable.