Strasbourg: Des brasseurs préparent un thé artisanal bon pour le ventre et rafraîchissant cet été

GLOU-GLOU A la manière de brasseurs de bière artisanale, deux Strasbourgeois préparent un tout nouveau rafraîchissant thé bio et local, pour renforcer au passage votre intestin à l'approche de l'été...

Bruno Poussard

— 

Olivier Courot est le co-fondateur des brasseurs bio à l'origine du thé Kyo Kombucha. Lancer le diaporama
Olivier Courot est le co-fondateur des brasseurs bio à l'origine du thé Kyo Kombucha. — B. Poussard / 20 Minutes.

Les brasseurs de bière, vous connaissez depuis longtemps, okay. Mais les brasseurs de thé, alors ? Si, si, ça existe ! C’est même plutôt répandu au Canada. Pas encore en France, certes. Mais deux Strasbourgeois sont bien décidés à participer à populariser leur activité et leur boisson fraîche, artisanale, bio et surtout, bonne pour la santé.

Si l’on parle bien de brasseurs pour décrire le Kyo Kombucha d’Olivier Courot et Frédérique Fischer, c’est que leur technique de fermentation est la même qu’avec la bière, pendant plus de dix jours. Simplement, en amont, le malt et l’eau sont remplacés par un thé infusé et du sucre, avant l’incorporation de levures et de micro-organismes.

>> A lire aussi : Alsace: Forcée de déménager pour s'agrandir, une brasserie artisanale passe par un crowdfunding

Une boisson vivante, fermentée, pétillante et fraîche

C’est de ce mélange vivant que la boisson, un thé frais, fermenté et pétillant nommé Kombucha, tire tous ses bienfaits. « Mais on n’a rien inventé, c’est connu depuis 2.000 ans, coupe Olivier Courot. Le Kombucha contient en fait des probiotiques, des bonnes bactéries pour nos intestins, où se trouvent 70 % de nos défenses immunitaires. »

Levures + bactéries + fermentation = alicaments. Ne vous inquiétez pas, le tout est ensuite filtré, et les bactéries restantes sont toutes bonnes pour votre intestin !
Levures + bactéries + fermentation = alicaments. Ne vous inquiétez pas, le tout est ensuite filtré, et les bactéries restantes sont toutes bonnes pour votre intestin ! - B. Poussard / 20 Minutes.

Connu en alicament dans des boutiques spécialisées, ce drôle de thé vise ainsi à renforcer notre ventre, appauvri par l’absence de ces bonnes bactéries dans les produits pasteurisés des supermarchés. Tout en apportant une alternative goûtue et plaisante aux boissons alcoolisées, dans le cas du Kyo Kombucha de nos deux Alsaciens.

Renforcer nos intestins sans négliger notre plaisir

Servi dans des bouteilles tribales ou à la pression avec des fûts, ce thé-là compte bien s’incruster dans les bars et restos pour vous rafraîchir sans négliger votre bien-être. « On a voulu en faire une boisson festive en même temps », prolonge Frédérique Fischer. Sans négliger la qualité de la fermentation, à l’aide d’une ingénieure tunisienne à leurs côtés.

Deux goûts sont pour l'heure disponibles, menthe poivrée et gingembre.
Deux goûts sont pour l'heure disponibles, menthe poivrée et gingembre. - B. Poussard / 20 Minutes.

Dans leurs 300m2 au sous-sol d’un hôtel d’entreprises dans le Port du Rhin, ils fabriquent pour l’heure deux types de thé, au gingembre ou à la menthe poivrée, en attendant piment et spiruline (attendus à l’automne). Tous réalisés avec des produits entièrement bios et pour l’essentiel locaux (à l’exception du sucre brésilien).

Déjà 29 points de vente à Strasbourg, en attendant…

Commercialisé depuis moins de deux mois, le Kyo Kombucha a déjà investi 29 points de vente dans la région strasbourgeoise, des bars comme Le Local, des restaurants comme Pure Etc., des lieux culturels comme La Popartiserie ou encore des épiceries et magasins bios… « Notre salle des stocks est presque vide », se réjouit Olivier Courot.

>> A lire aussi : Strasbourg: Deux jeunes entrepreneurs veulent populariser le jus de pastèque

Les deux créateurs voient plus bien grand, mais étape par étape, pour leur entreprise où leurs « employés », graphiste ou ingénieur, disposent de parts, comme dans une société coopérative. A 48 et 50 ans, Olivier Courot et Frédérique Fischer, tous deux anciens responsables de boutiques de fleurs, savent où ils vont, après leur reconversion.

Les locaux de Kyo Kombucha sont sur 300m2 au Port du Rhin, avec du matériel tout neuf.
Les locaux de Kyo Kombucha sont sur 300m2 au Port du Rhin, avec du matériel tout neuf. - B. Poussard / 20 Minutes.

Tous deux amateurs de bière artisanale intéressés par les questions de santé, ils comptent bien partager un maximum leur Kombucha, avec leur côté fun and serious. « Le gingembre, par exemple, stoppe assez bien l’envie de bière et permet de continuer à faire fête sans regretter le lendemain », se marre en conclusion Olivier Courot.

Des événements à venir. Au Trolley Bus jeudi 25 mai, à Mi casa es tu casa vendredi 26 mai ou encore à la brasserie Michel Debus à Schiltigheim samedi 27 mai, les créateurs du Kyo Kombucha n’hésitent pas à aller à la rencontre des curieux pour faire découvrir leur boisson récemment lancée. Mais allez-y doucement, ne buvez pas deux litres dès la première fois, pour renforcer progressivement votre intestin !