Strasbourg: On a postulé pour être candidat En Marche! aux législatives dans le Bas-Rhin

ELECTION Puisqu’aucun candidat n’est encore investi officiellement pour le mouvement La République En Marche! aux législatives dans le Bas-Rhin, il n’est pas trop tard pour déposer une candidature en ligne…

Bruno Poussard

— 

Nous avons tenté de déposer une candidature pour l'élection législative du mois de juin sur la troisième circonscription du Bas-Rhin.
Nous avons tenté de déposer une candidature pour l'élection législative du mois de juin sur la troisième circonscription du Bas-Rhin. — G. Varela / 20 Minutes.
  • Le mouvement La République En Marche! d’Emmanuel Macron doit choisir à partir de ce jeudi 11 mai ses candidats aux élections législatives
  • Puisque le désormais président de la République souhaite toujours disposer de représentants de la société civile dans ses rangs, 20 Minutes a tenté sa chance

Et pourquoi pas ? Après tout, mes années de délégué de classe ne sont pas si loin derrière moi. Celles au cœur du BDE de mon école pendant mes études supérieures encore moins. Et puis Benjamin Griveaux, porte-parole d’En Marche ! l’a encore répété ce matin sur Europe 1, en parlant de Manuel Valls : « La règle est la même pour tous ».

Puisque la volonté d’Emmanuel Macron de voir des représentants de la société civile sous la bannière En Marche ! aux législatives tient toujours (malgré l’intérêt des nombreux politiques de gauche, de droite et du centre pour une possible investiture), c’est le moment, ou jamais, de saisir ma chance de me transformer en élu de la République.

>> A lire aussi : Présidentielle: Costard sans cravate, start-up et tableur Excel… La France de Macron, une école de commerce géante?

Bottle flip et utilisation des réseaux sociaux, premiers arguments

En m’imaginant devoir faire mieux que Laurence Haïm sur Twitter et maîtriser à merveille le bottle flip devant un jury, je me lance. Une petite recherche sur un célèbre moteur à base de « candidature + en marche + législatives » m’amène rapidement sur le fameux portail du mouvement ouvert à toutes les bonnes volontés (ou pas).

N'ayez pas peur, mais accrochez-vous, on parle quand même d'une investiture aux législatives.
N'ayez pas peur, mais accrochez-vous, on parle quand même d'une investiture aux législatives. - Capture d'écran / En Marche.

Premières sueurs froides. Les mots « CV », « lettre de motivation » et « photo d’identité » me rappellent quelques dures heures de recherche de taf. En même temps, faut pas déconner, on parle de tenter de devenir député de la République. La première page parle donc « d’honneur », de « plan de transformation » et de « contrat avec la nation ».

Une adhésion à En Marche ! obligatoire, gratuite, heureusement

Ne pas prendre peur ! Le jeu (comme le salaire) en vaut la chandelle. La première partie, sur mon pedigree, ressemble à un vulgaire bulletin d’inscription à Free. Easy. Le sérieux arrive : j’en viens à devoir blablater autour de mon engagement associatif, « sportif, environnemental ou culturel ». Brassons large, maximisons nos chances.

>> A lire aussi : Législatives: Qui peut devenir candidat du parti de Macron?

« Avez-vous déjà adhéré à un syndicat ? » Disons plutôt « non », pas sûr qu’ils soient le meilleur ami du président dans les mois à venir… J’avais mis ça de côté, mais je me retrouve obligé d’adhérer à En Marche. Je lis « gratuit » et « moins de trois minutes », alors je continue. Puis passage inévitable par la charte à signer. C’est pour l’expérience, hein…

Choisir au fil du formulaire la circonscription où candidater

Nouveau coup de flippe… On me propose de donner de l’argent : les « 50 euros » sont surlignés en rose. Finalement pas indispensable. Ouf ! Me voilà adhérent. Si on m’avait dit ça, il y a encore quelques mois… D’ailleurs, le comité le plus proche de chez moi, « Strasbourg cathédrale » fête ses six mois ce soir. Coïncidence ? Je ne crois pas…

Voulez-vous donner au mouvement En Marche ? Euuuf, j'ai pas beaucoup de moyens pour donner à un parti, moi...
Voulez-vous donner au mouvement En Marche ? Euuuf, j'ai pas beaucoup de moyens pour donner à un parti, moi... - Capture d'écran / En Marche.

Retour sur la procédure de candidature. Du tac au tac, il me faut choisir une circonscription où j’aimerais me retrouver candidat pour La République En Marche. Je ne vis pas en Alsace depuis plus d’un an mais bon, qui ne tente rien… Pourquoi pas la troisième circonscription du Bas-Rhin, alors ?

La carte des rassemblements du mouvement En Marche à Strasbourg et autour, à Obernai, par exemple.
La carte des rassemblements du mouvement En Marche à Strasbourg et autour, à Obernai, par exemple. - Capture d'écran / En Marche.

Non pas que l’idée de la reprendre à la droite m’enthousiasme particulièrement. Non pas que j’en veuille à l’adjoint aux sports de la ville, candidat PS. Mais simplement parce que le chiffre 3 ne me déplaît pas. Ce ne serait pas ça, au fond la politique ? Ne faire aucun calcul électoral mais y aller au feeling ?

Les raisons de ma candidature, mes atouts et les enjeux

La suite du questionnaire est diablement sérieuse. Dire que Manuel Valls va devoir en passer par là… A quel moment vais-je pouvoir poser mon « Parce queee c’est noooootre prooooooooooojet », fichtre ? Je commence à en douter sacrément, alors que je me vois répondre aux questions tel un jeune loup de mer affamé de mandats politiques…

Les choses sérieuses commencent... Il faut expliquer sa motivation, maintenant. On va plutôt miser sur la forme, alors...
Les choses sérieuses commencent... Il faut expliquer sa motivation, maintenant. On va plutôt miser sur la forme, alors... - Capture d'écran / En Marche.

Pour les raisons qui m’amènent à candidater, je critique les « partis sclérosés et leurs jeunes morts de faim » pour justifier « l’opportunité immanquable » d’En Marche !. Pour les atouts qui feraient de moi un bon candidat, je me dis « jeune, actif, informé, dynamique, sociable », et je mise tout sur la forme pour savoir parler à « l’opinion publique ».

CV, lettre de motivation, photo et carte d’identité pour finir

Après la description des enjeux politiques de la circonscription, de mes priorités (« environnement, emploi, éducation »), du temps à accorder à ma candidature potentielle ou encore de ma maîtrise du processus électoral (sur une échelle de 1 à 5), c’est le moment de transmettre mes documents. Dont une sacrée lettre de motivation.

Comment jugez-vous vos connaissances pour mener une campagne ? En Marche est là pour vous aider !
Comment jugez-vous vos connaissances pour mener une campagne ? En Marche est là pour vous aider ! - Capture d'écran / En Marche.

En reprenant quelques éléments pseudo-sérieux servis au fil du questionnaire, j’intègre quelques petites vannes, pour tester l’humour de la commission d’investiture. Entre un petit tacle glissé à un ancien Premier ministre et la valorisation de mes capacités au bottle flip, je termine en roue libre.

Plus qu’à attendre la réponse… Après tout, qui aurait parié sur une élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, douze mois plus tôt ?

Ma candidature pour l'investiture est partie ! En attendant la réponse...
Ma candidature pour l'investiture est partie ! En attendant la réponse... - Capture d'écran / En Marche.