Résultat présidentielle: Les cinq enseignements du scrutin dans le Grand Est

ELECTION Focus sur les résultats du premier tour de l'élection présidentielle dans la région...

Alexia Ighirri

— 

Présidentielle: Les cinq enseignements du vote dans le Grand Est. (Illustration)
Présidentielle: Les cinq enseignements du vote dans le Grand Est. (Illustration) — G. VARELA / 20 MINUTES

On ne vous apprend rien : Emmanuel Macron et Marine Le Pen se sont qualifiés pour le second tour de l’élection présidentielle dimanche, avec respectivement 23,86 % et 21,43 %. Mais comment a voté votre région au premier tour ? 20 Minutes vous liste cinq choses à savoir sur le scrutin dans le Grand Est, au lendemain du premier tour.

>> A lire aussi: Ralliements, critiques, réunions de crise... Suivez le début de la bataille de l'entre-deux-tours en direct 

Le grand chelem pour le FN. Avec 27,78 % des voix, Marine Le Pen sort en tête du premier tour dans le Grand Est et distance assez largement Emmanuel Macron (20,72 %). Surtout, la candidate du Front national remporte les dix départements de la région. Avec plus de 33 % des voix en Haute-Marne.

Mais parce qu’il faut bien quelques exceptions, il faut noter qu’à Charmes-en-l’Angle (en Haute-Marne justement), comme à Léménil-Mitry (Meurthe-et-Moselle), aucun des respectivement 11 et 6 inscrits sur les listes électorales n’a voté pour la candidate.

La percée insoumise de Jean-Luc Mélenchon. Comme au niveau national, Jean-Luc Mélenchon a fait un score remarqué, en nette progression par rapport au scrutin précédent. Le représentant de La France insoumise est deuxième à Metz, Strasbourg et Mulhouse. Dans cette commune haut-rhinoise d’ailleurs, seuls 17 votes séparent Emmanuel Macron, premier, et Jean-Luc Mélenchon.

La rose fanée du Parti socialiste à Strasbourg. C’est l’une des conséquences de la progression de Jean-Luc Mélenchon. Les électeurs de la capitale alsacienne gouvernée par des socialistes et longtemps présentée comme une enclave rose dans une région de droite, ont placé le candidat PS Benoît Hamon en cinquième position sous la barre des 10 %. Derrière Macron, Mélenchon, Fillon et Le Pen.

Florange, de Hollande à Le Pen. En 2012, François Hollande y récoltait 32 % des suffrages au premier tour de l’élection présidentielle. Dimanche, Florange n’a voté qu’à 7 % pour le candidat socialiste. C’est Marine Le Pen qui arrive en première position avec près de 30 % des voix suivie de Jean-Luc Mélenchon à 24 %.

>> A lire aussi: En terre ouvrière symbolique de Florange, Jean-Luc Mélenchon a-t-il une réponse pour un électorat déçu?

Chez Baroin, François Fillon aurait pu sortir le champagne. Il s’en est fallu de peu. De quelque 200 suffrages en fait. A Troyes, François Fillon sort vainqueur du premier tour. Comme dans cinq autres communes de l’agglomération. Néanmoins, dans le fief de François Baroin – figure de la droite et soutien jusqu’au bout du candidat Les Républicains — le résultat a été très serré : François Fillon devance Emmanuel Macron de 203 voix et Marine Le Pen de 232 voix.